Salamin Magazine
IMG-20180212-WA0002

Affaires judiciaires contre des leaders de l’opposition : Les Fcbe dénoncent une tentative d’intimidation et de diversion

Face à actualité nationale faites de poursuites judiciaires en vue contre certains acteurs de l’opposition, le pouvoir en place selon les Forces Cauris pour un Bénin Émergent, tente d’intimider en violation toute des lois de la République, pour faire la diversion. Ceci, ils l’ont clarifié au cours d’une conférence de presse tenue à leur siège national à Gbèdjromèdé à Cotonou ce mardi 20 février 2018.

Le conférencier principal, l’Honorable Nouréni Atchadé, entouré de ses collègues Djènontin Valentin, Adjovi Justin, Idrissou Bakou, Issifou Amadou et bien d’autres membres du bureau exécutif du parti, n’a pas pris par quatre chemins pour démontrer que le régime de Patrice Talon panique. C’est ce qui explique l’acharnement politique orchestré contre les membres du bureau Fcbe après l’éclatant 2eme congrès de Parakou.

Dans tous ses états le pouvoir avec la non installation des membres du Cos Lépi et la crise sociale a jugé face à sa panique, de demander la levée de l’immunité et la poursuite des députés de l’opposition et de certains anciens ministres de Boni Yayi.

C’est la stratégie pour pulvériser et réduire au silence l’opposition.

Le drame c’est que par exemple, pour un des dossiers, la poursuite est en déphasage avec la décision DCC 17-251 du 5 décembre 2017 de la cour constitutionnelle qui juge que les audits n’ont en rien respecté les procédures requises en la matière.

Face à “cette ruse et rage” du pouvoir en place, les Fcbe invitent les personnes ciblées à la sérénité et tous les citoyens béninois à la vigilance.

Josiane KOI

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux