Salamin Magazine

Bénin / Élections législatives : Décès, violences, irrégularités et faible participation, constate la plate-forme des OSC


A la faveur d’une conférence de presse tenue au Bénin Marina Hôtel à Cotonou au soir du scrutin législatif, la Plateforme électorale des OSC du Bénin a fait une déclaration sur ses observations relatives au déroulement des opérations électorales. Elle y note de graves incidents et une faible mobilisation des populations.

Au soir de la journée électorale du dimanche 28 avril, la plateforme était face aux médias pour livrer ses impressions sur la tenue des élections législatives devant conduire au renouvellement des 83 députés de l’Assemblée nationale.
Par la voix de son Porte-parole, Pasteur Emmanuel Ogou, la Plateforme électorale des OSC note que le taux de participation pour ces élections sera le plus faible depuis l’avènement du renouveau démocratique au Bénin.
« Dans 18% des postes de vote suivis, des électeurs on fait l’objet de tentatives de pression, d’intimidation, de menaces, de troubles à l’ordre public, de corruption ou de harcèlement des électeurs. Dans 78% des postes de vote suivis, les forces de l’ordre et de sécurité présentes n’ont pas influencé la liberté de vote », fait-elle savoir au titre de ses observations.
Dans le même ordre d’idées, la faîtière des organisations de la Société civile fait mention d’incidents majeures lors du scrutin. « Il a été signalé un cas de décès à la suite d’accrochages entre militants des partis à Parakou, la sortie des divinités locales a Savè ainsi que des blessés à la suite d’accrochages entre militants des deux partis en lice et ceux de l’opposition, un décès enregistré à Bantè après un accrochage entre populations et force de l’ordre ; un engin blindé incendié à Savè après un accrochage entre populations et force de l’ordre; un capitaine de l’armée pris en otage à Savè ».
De même, poursuit, le Pasteur Emmanuel OGOU, « A Parakou, un groupe de jeunes manifestants armés de gourdins, de machettes, de briques, et d’armes modernes passent de poste de vote en poste de vote pour disperser et renvoyer les votants et les agents de bureau de vote. Dans les localités de Klouekanmey , Banikoara, Dassari, Matéri, il a été noté des tentatives de fraude, d’achat de conscience, de bourrage d’urnes, d’intimidation et à Porto-Novo des actes de vandalisme sont notés; Dans la commune de Bantè face aux violences perpétrés par des manifestants, les forces de l’ordre et de sécurité se sont retirés des centres de vote… ».
Au regard de cette situation, la plateforme des OSC a exhorté la CENA et les Forces de l’ordre à œuvrer pour prévenir les risques et menaces susceptibles de survenir dans la suite du processus déjà entaché par plusieurs irrégularités et faiblesses.

Gatien ELEGBEDE

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires