Salamin Magazine

Bénin / Législatives 2019 : Le NIMD lance des activités pour un processus électoral réussi

Au Bénin, l’Institut néerlandais pour la démocratie multipartite (NIMD) est engagé pour la réussite du processus électoral concernant les législatives de 2019. Dans ce sens, il mobilise les Alumnis de son école politique et les bénéficiaires de son projet « Reach for Democracy » pour une série d’activités. Ces activités ont été lancées officiellement ce mardi 13 mars 2019.

Il s’agit de tournée dans les bureaux des partis politiques, de tournée dans les Institutions en charge de l’organisation des élections, d’émissions d’information et de sensibilisation et de diffusion de messages de sensibilisation. Il est prévu aussi une campagne visuelle sur les médias sociaux, l’observation électorale et la facilitation du dialogue interpartis.

En initiant ces activités, l’Institut néerlandais pour la démocratie multipartite entend contribuer à un scrutin électoral éclairé, pacifique et transparent. De manière concrète, il s’agit pour cette organisation d’œuvrer au dialogue entre les jeunes leaders des différents partis politiques au cours du processus, de contribuer au processus d’un dialogue constructif, inclusif interpartis pour un processus électoral apaisé et de mobiliser les jeunes leaders des partis politiques pour la paix dans le processus.

A travers ces activités, l’Institut veut également enclencher la réflexion sur les questions de programme politiques dans la tête des citoyens et de poser les balises de la redevabilité de la huitième législature du parlement en communiquant sur les rôles et missions du parlement et du parlementaire.

Une telle initiative intervient en un moment où le Bénin connaît une crise politique préélectorale majeure. Le Code électoral et la charte des partis nouvellement votés à quelques mois des élections législatives d’Avril 2019 sont à la base de profondes dissensions entre les partis politiques. Or en dehors des élections des députés, le pays organise des élections municipales, communales et locales en 2020 et une présidentielle en 2021.

Par Joël C. TOKPONOU

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires