Salamin Magazine
Image par defaut 1

Bénin : Les avocats français de Sébastien Ajavon dénoncent une surprenante convocation de leur client

Fin septembre, Kato Attita, l’un des avocats béninois de l’homme d’affaires et président de l’Union sociale libérale Sébastien Ajavon était monté au créneau pour dénoncer la convocation de son client pour une affaire déjà jugée depuis octobre 2016 et qui n’avait pas été frappée d’appel.

Ce mercredi, ce sont ses avocats français, qui, dans un communiqué de presse expriment leur étonnement face à l’acte de convocation de leur client par la Cour de répression des infractions économiques et le terrorisme. “En dépit des démarches effectuées sur place par ses conseils, il n’a pas été possible de déterminer avec précision ni l’objet de cette convocation, ni les éléments à charge justifiant cette comparution”, indique le communiqué.

“D’ores et déjà, M. Sébastien Ajavon entend dénoncer les manquements répétés à son droit à un procès équitable, mais plus encore, il y a lieu de craindre que cette procédure participe d’une persécution politique ayant pour but de le contraindre à renoncer à participer au processus démocratique, d’abord législatif, puis au-delà, visant à élire le Président de la République du Bénin, suspectent les avocats Éric Dupond-Moretti, Antoine Vey, Marc Bensimhon et Julien Bensimhon dans leur communiqué. Ledit communiqué ne précisant pas si leur client sera ou non présent devant la CRIET ce jeudi.

Mais selon des sources proches de la présidence de la république, Il y aurait bel et bien eu appel de la décision de relaxe du Président du Conseil national du patronat du Bénin. Et étant donné que la CRIET est créée, c’est elle qui a les compétences de connaître de ce dossier.

Par Josiane KOI

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires