Salamin Magazine
Image par defaut 1

Bénin / Ministère des finances : Les recettes douanières en baisse continue

Au Bénin, de 365,598 milliards FCFA en 2015, les recettes douanières sont passées à 303,995 milliards en 2016 et 326,607 milliards en 2017. C’est ce qu’informent des sources proches de la douane.

Au 30 septembre 2018, la direction générale des Douanes et Droits du Bénin n’a pu réaliser que 280,055 milliards de francs CFA de recettes dont un peu plus de 39 milliards d’exonérations qui y sont comptabilisées contrairement aux usages connus, laissent s’ébruiter nombre de sources officielles sur place à Cotonou.

Il est attendu en principe de l’ensemble des recettes de la douane béninoise une contribution de 400,5 milliards de francs CFA au budget général de l’Etat, gestion 2018. Ce qui implique pour le Directeur Général, le commandant Charles Sacca Boco et ses collaborateurs d’avoir à mobiliser au cours du trimestre d’octobre à décembre, la somme de 120,445 milliards de francs CFA. « Ce qui relève d’une équation impossible » rétorque un professionnel des activités de déclaration en douanes.

Selon des sources roches de l’administration douanière, « pour ce mois d’octobre, la douane a mobilisé au dimanche 14 octobre, la somme de 10.666.339.954 francs CFA contre une prévision de 38,684 milliards de francs CFA pour tout le mois ». Nos sources concluent donc en l’incapacité des disciples de Saint Mathieu à atteindre le montant attendu. Sauf extraordinaire.

Le ministre de l’économie et des finances Romuald Wadagni essuie cette baisse des recettes douanières depuis qu’il a accédé à ce portefeuille.

A titre d’illustrations, en 2015 la douane a réalisé 365,598 milliards de recettes pour une prévision annuelle de 365,036 soit un taux de recouvrement établi à 99,88%.

En 2016, une recette de 303,995 milliards a été faite contre 396,135 milliards de francs CFA attendus soit un taux de réalisation de 76,74%.

En 2017, elle a réalisé 326,607 milliards de francs CFA contre 383,500 milliards de francs CFA attendus. Et 2018 s’annonce davantage moins reluisant.
Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation de baisse continue des recettes douanières. Elles sont exogènes mais surtout endogènes.

Par Elie HOUNKPATIN

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires