Salamin Magazine

Bénin/ prison civile de Missérété : Une affaire pâte de maïs fait soulever les détenus

Dans la matinée de ce vendredi 15 mars 2019, les détenus de la Prison civile d’Akpro-Missérété ont tout cassé dans l’enceinte carcérale. Sinon presque. Des abris ont été démolis et un grand feu allumé dans la cour centrale. Ils protestaient contre l’interdiction par le régisseur de l’entrée de tout menu comportant la pâte de maïs dans la prison.

Mais en réalité, cette décision n’est que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Tant les détenus en avaient contre ce régisseur dont ils n’appréciaient guère le mode de gouvernance. Avec des slogans hostiles au régisseur, le lieutenant Seydou, ils ont appelé les autorités à la rescousse.

Pour contenir le mouvement, les éléments de la garde pénitentiaire ont dû faire usage de gaz lacrymogènes et d’autres outils non létaux. Au bout de deux heures de temps environ, ils sont parvenus à mettre la foule. L’arrivée du procureur de la république sur les lieux permettra un retour total du calme. Des promesses sont faites pour que l’exigence principal des détenus notamment le départ du régisseur soit satisfaite et la décision d’interdiction de pâte de maïs levée.

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires