Salamin Magazine
FB_IMG_1520886866638

Bénin : Rosine Soglo assène un coup à la CRIET et promet tourmenter Talon après sa mort

Elle l’annonce comme la dernière sortie médiatique de sa vie. Du moins sous un si grand format. Et Rosine Soglo a fait du « Rosine Soglo » durant toute l’émission sur la Soleil FM. Jetant des fleurs par ci aux populations, aux femmes, à Nicéphore Soglo et à son fils Léhady Soglo. Donnant des coups par là, à Patrice Talon, Adrien Houngbédji et autres comme la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme.

S’agissant de la CRIET, la Présidente fondatrice de la Renaissance du Bénin estime que cette instance judiciaire d’exception n’a pas sa raison d’être. « Les tribunaux spéciaux fleurissent en temps de guerre. Nous sommes en guerre pour qu’il y ait la CRIET ? », se demande-t-elle avec force et vigueur.

A Patrice Talon, que « la famille Soglo a fait » selon elle, « maman » demande de « venir » la chercher et la jeter en prison. Mais ce ne sera pas la fin. « Je vais tourmenter Patrice Talon matin, midi et soir, après ma mort », promet Rosine Soglo.
Fâchée, elle dénonce les maux qui minent le pays : « Ce pays n’a que ça : envie, jalousie, haine ». Elle continue de pleurer ses yeux perdus dont elle accuse Adrien Houngbédji. Allusion à l’incident politique qui n’a pas permis son évacuation pour une intervention chirurgicale.
Et comme une dernière volonté, la Présidente de l’association Vidolé exprime un désire : « je voudrais bien qu’avant de mourir, Dieu me donne la grâce de voir tous ces triplets que j’avais accueilli ».

« L’exil n’est pas facile. J’encourage ceux qui sont en exil et j’espère qu’ils tiendront bon »

« Si tu veux un combat, il faut être vivant pour le faire »

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires