Salamin Magazine
hehomey - Photo

Bénin : Talon vire un fidèle compagnon

Cotonou, peu après vingt heures, la toile s’enflamme. Rapportant une information qui passe en bande défilante sur la télévision nationale, un fonctionnaire membre de la Direction de la Communication du Gouvernement, annonce le limogeage du Ministre béninois des Infrastructures, Hervé HEHOMEY.

Un peu plus tard, la confirmation se fit par la publication par le même canal des réseaux sociaux d’une copie du décret N° 2017 – 468 du 18 septembre 2017 « relevant Monsieur Hervé HEHOMEY des fonctions de Ministre des Infrastructures et des Transports » puis du décret N° 2017 – 469 du 18 septembre 2017 « nommant à titre intérimaire Monsieur José TONATO en qualité de Ministre des Infrastructures et des Transports cumulativement avec ses fonctions ».

L’intéressé dont les raisons du limogeage ne sont encore révélées serait « actuellement en déplacement dans le nord du pays avec tout son staff » ont annoncé nos confrères de La Nouvelle Tribune https://lanouvelletribune.info/2017/09/benin-ministre-herve-hehomey-releve-de-fonctions/

En attendant d’en savoir davantage sur cette séparation entre le Président de la République, Patrice TALON et l’un de ses proches fidèles, les commentaires vont bon train dans l’opinion et des rappels sont faits sur bien de frasques naguère commis le désormais ex-ministre.

En effet, Monsieur Hervé HEHOMEY qui a été dans l’aventure de Bénin Contrôle avec l’opérateur économique Patrice TALON d’alors, fût directeur de l’exploitation de la société dès le démarrage du PVI jusqu’à la naissance des brouilles entre le Président Boni YAYI et son ami ayant conduit à la dénonciation du contrat puis à l’arrêt de sa mise en œuvre.

Devenu Ministre le 06 avril 2016, il a juste quelques jours après, dans un déplacement sur le site de l’aéroport de Tourou qu’a visité quelques jours plus tôt l’ancien Président Boni YAYI, proféré des injures et menaces à l’encontre de celui-ci allant jusqu’à le traiter de « vil individu » avant de lui interdire d’avoir à remettre les pieds sur le site. Voir la vidéo ci contre https://www.youtube.com/watch?v=QgoYAyEBA5A

Plusieurs dossiers sont évoqués par les internautes pour tenter d’expliquer ce limogeage qui, pour certains observateurs était plus qu’attendu. Il s’agit du dossier de construction d’un nouvel aéroport moderne à Glodjigbé, projet dont la conduite a révélé il y a quelques une brouille entre les autorités béninoises et les partenaires chinois au point d’engendrer l’annulation de l’appel d’offres déjà lancé ; du limogeage par le désormais ex-ministre de Monsieur Antoine DAYORI de ses fonctions de Directeur général du Conseil national des chargeurs du Bénin (CNCB) puis de la « trop grande propagande politique » dans laquelle s’illustre le ministre dans sa région natale Agonli en violation des principes édités par le Président de la République au début de son mandat. Samedi dernier encore, l’ex ministre était de nouveau dans la même région pour des activités politiques à grand renfort médiatique.

Le limogeage du Ministre des Infrastructures porte à deux le nombre de postes ministériels vacants après la démission il y a quelques mois du Ministre délégué en charge de la défense nationale, Candide AZANAI, un autre proche et fidèle du Président de la République.

Deodoras GOUGBEDJI

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires