Salamin Magazine
Image par defaut 1

Bénin : Une cour constitutionnelle sans publiciste

Les membres de la sixième mandature de la Cour constitutionnelle sont connus. Quatre désignés par le bureau de l’assemblée nationale et trois par l’Exécutif. Chose étonnante : aucun spécialiste du droit public encore moins du droit constitutionnel n’y figure. Les juristes de haut niveau Joseph Djogbénou et Cécile de Dravo se mettront aux côtés des magistrats Amouda Razaki, Nouatin Sylvain et Moustapha Fassassi. A eux s’ajoutent les personnalités désignées par les deux parties, en l’occurrence le spécialiste en questions cotonnières André Katary et le spécialiste en mécanique Rigobert Azon.
C’est cette équipe qui se prononcera sur les différents recours et les contentieux électoraux durant les cinq prochaines années dès leur installation en juin 2018.
S’il est vrai qu’ils sont nombreux dans cette équipe à être des novices en matière de droit constitutionnel et devront donc s’y initier, il est aussi vrai que sans en être des spécialistes d’autres l’ont effleuré dans plusieurs expériences de leur parcours professionnel. On parlera notamment de Sylvain Nouatin qui a séjourné pendant près d’une décennie à la Cour constitutionnelle en tant que directeur de cabinet et secrétaire général. Cette longue immersion a certainement à ce magistrat de profession de se former une carrure constitutionnaliste « sur le tas ». en tant qu’ancien président de la tumultueuse CENA de 2006, il a certainement acquis d’importantes expériences dans la gestion du contentieux électoral.
Pareil pour le professeur Joseph Djogbénou, spécialiste en droit privé et sciences criminelles mais dont les réflexions et prises de position en matière constitutionnelle sont immenses.
Par Fifonsi GANDONOU

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux