Salamin Magazine
Image par defaut 1

Léhady Soglo : « J’ai 57 ans de vie et 30 ans en politique. Je sais quoi dire… »

Apparemment, le maire de Cotonou n’est plus dans la logique d’affrontement avec le gouvernement. Du moins, plus de manière aussi ostentatoire comme il l’a fait lors de la dernière rencontre du Chef de l’Etat avec les premières autorités communales du Grand Nokoué regroupant Cotonou, Ouidah, Sèmè-Kpodji, Porto-Novo et Abomey-Calavi.

A la sortie de la fête de l’Union européenne à laquelle il a participé ce mardi 9 mai 2017, Léhady Soglo, assailli par un groupe de journalistes, n’a pu garder longtemps le silence. « … Je n’ai aucun problème avec mon jeune frère, le préfet du Littoral. Sous d’autres cieux, on aurait pu être des alliés », a-t-il laissé entendre. Au sujet de son conflit avec son « administré » Patrice Talon, le président du conseil municipal de la capitale économique du Bénin déclare : « les gens ont intérêt à ce qu’il y ait des polémiques entre qui vous savez (Ndlr : Patrice Talon) et moi ».

Mais ne regrette-t-il pas le contenu de son allocution lors de la rencontre avec le Chef de l’Etat ? Le fils Soglo répond : « J’ai 57 ans. Cela fait 30 ans que je suis en politique. Je sais donc ce qu’il faut dire, où il faut le dire et quand il faut le dire ».

Cette position douce de Léhady Soglo contredit la posture qu’il avait eue jusque-là. Lui qui, à visage découvert, était en affrontement avec le pouvoir central, notamment le préfet du Littoral. Ce dernier a d’ailleurs bloqué certains contrats dont la non signature porte des préjudices à la municipalité.

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires