Salamin Magazine
Image par defaut 1

Décès en série à Malanville : Pas de méningite, mais quid du lassa ?

Le Ministre de la santé a fait une sortie médiatique pour situer l’opinion publique sur les décès d’élèves dans la ville de Malanville. Après des explications techniques, Alassane Séidou a rassuré que les indices en place écartent toute hypothèse de méningite.

Seulement, le ministère ne peut encore confirmer les causes exactes de ces décès en série. S’agit-il du retour du virus de lassa ? Le ministère n’en dit rien. Et c’est là toute l’inquiétude des populations. Elles craignent que cette maladie proche d’Ebola ne survienne à nouveau et ne soit la cause de ces décès d’enfants.

 

 

 

POINT DE PRESSE DU MINISTRE DE LA SANTE

Il nous est revenu le  Mercredi 11 Janvier 2017 qu’il a eu  décès de quatre écoliers à MADECALI dans la commune de Malanville.

Pour tous  les enfants décédés, l’interrogatoire des parents  a retrouvé une notion de maux de tête  à début brutal sans notion de fièvre suivi de décès brutal le même jour en communauté. Les décès ont eu lieu respectivement les 8, 13, 17 Décembre 2016 et le 5 Janvier 2017.

Il s’agit de 2 filles et de 2 garçons de la   tranche d’âge  de  8 à 10 ans écoliers en classes de CP, CE1 et CE2  issus de différentes familles résidants tous à Madécali centre.

Les équipes de la zone sanitaire ont procédé à des  séances d’examen  systématique des enfants et à ce jours 22 enfants présentant des signes similaires à savoir maux de tête, fièvre ont été identifiés et mis en observation à l’hôpital de zone de Malanvile pour  prise en charge et suivi.

Dans une démarche étiologique  on a procédé à des examens de laboratoires notamment l’examen bactériologique du liquide céphalo rachidien à la recherche de méningocoque, germes responsable de la méningite épidémique. Sur les prélèvements effectués  on a obtenu chez un seul enfant la présence de diplocoque gram positif. Les autres prélèvements sont négatifs. Ces résultats exclus à l’étape actuelle une épidémie de méningite  à méningocoque.

L’évolution du tableau clinique est favorable chez tous les enfants en observation actuellement  à l’hôpital de zone de malanville.

Somme toute, nous ne somme en situation d’épidémie de ménigite à méningocoques.

Les équipes conjointes du Ministère de la Santé, de la Direction Départementale de la Santé Borgou Alibori et de la Zone sanitaire Malanville sont actuellement sur le terrain pour poursuivre les investigations.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la situation.

Le Ministre de la Santé

 

Dr Alassane SEIDOU

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires