Salamin Magazine
Image par defaut 1

Demande de réddition des comptes aux communes: Particip œuvre pour la transparence des politiques publiques

« 70 communes sur les 77 n’ont pas rendus compte de leur gestion depuis l’avènement de la décentralisation en 2003». Pour corriger ce retard de réduction des comptes, 24 communes sur les 77 sont ciblées pour procéder au rattrapage de gestion de compte non effectué depuis l’avènement de la décentralisation. Cet exercice auquel la mise en œuvre de la seconde phase du projet Particip conduit par Social Watch Bénin et Alcrer invite les communes désormais, démarre dès le lundi 26 février 2018 et va se poursuivre jusqu’en juillet de la même année. La deuxième phase de ce projet financée par l’ambassade du royaume des Pays-Bas vise la réduction des comptes dans la gestion des politiques publiques par les communes du Bénin. Ainsi Social Watch Bénin et Alcrer en partenariat avec la direction du trésor vont accompagner 24 communes dans l’exercice de rattrapage de réduction des comptes des budgets exécutés depuis l’avènement de la décentralisation. C’est en substance ce qu’a expliqué Gervais Loko chargé des programmes du projet Participe à l’ouverture de la causerie des journalistes ‘’ Café medias plus’’ du vendredi 23 février 2018. Il s’agit d’aider les communes a produit des comptes, susciter l’engouement et la volonté de réduction des comptes dans les communes, évaluer les obstacles à la réduction des comptes. Telle est la démarche que, propose Social Watch Bénin et Alcrer afin de produire un changement positif dans le suivi des politiques publiques, d’après Gustave Assha vice-président du projet participe. A l’en croire, cet exercice permettra de renforcer un aspect de la décentralisation et de rattraper le retard dans la réduction des comptes. Aussi a-t-il fait comprendre que les comptes qui ne sont pas rendus posent un grand problème pour la société civile car, selon lui, la société a le droit de demander le compte à tout agent public de son administration. « A peine 7 communes se sont acquittées régulièrement de cette obligation de réduction des comptes depuis l’avènement de la décentralisation en 2003. Il s’agit de la commune Abomey-Calavi, de Sô-Ava, de Kpomassè, de Ouidah, de sème-Kpodji, de Porto-Novo et de Parakou. Cependant, la loi fait obligation aux communes à travers le receveur des recettes de rendre compte après l’exécution du budget dont la mairie s’est dotée », a clarifié Félicien Dakodo agent comptable représentant de la direction du trésor. Ce retard s’explique par la non maitrise de la procédure de réduction des comptes et le décès de certains gestionnaires.
Signalons que cette opération de rattrapage de réduction des comptes qui démarre dès lundi avec 24 communes va s’étendre sur les autres communes dans les années à venir.
Elie AFFOUDA

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires