Salamin Magazine
Image par defaut 1

Deuxième congrès ordinaire des FCBE : Un comeback pour exiger plus de social aux gouvernants

IMG-20180210-WA0004
Parakou est depuis ce vendredi 9 février 2018 sous les projecteurs nationaux et internationaux. Demain samedi et ce, jusqu’au dimanche 11 février 2018, la cité des Kobourous accueille la plus grande alliance des partis politiques béninois, les Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE). L’Alliance sera à son deuxième congrès ordinaire après celui tenu récemment au Palais des Congrès de Cotonou. Placé sous le thème ; *Œuvrons pour une société juste, de paix et sans pauvreté avec l’homme au centre du développement* , ce congrès mobilisera tous les partis politiques régulièrement enregistrés au Bénin avec sur la liste des personnalités invitées, les barons de la politique béninoise. Au total, 25 mille participants sont attendus à la cérémonie d’ouverture ce samedi. Les béninois de la diaspora ne se feront pas compter l’événement qui retient toutes les attentions. Déjà, ce vendredi, plus de mille délégués venus des 77 communes du Bénin et de la diaspora ont déjà foulé le sol de Parakou. Au nombre des personnalités de marque invitées, figurent entre autres, le Président Nicephore Soglo, les présidents de toutes les formations politiques ayant une existence légale dont l’Union fait la Nation, le PSD, la RB, Restaurer l’Espoir et le PRD, sans oublier les têtes couronnées des quatre coins du Bénin. Le Président Sébastien Ajavon pourrait également être de la partie.
Au cours de ce congrès, les débats seront certainement focalisés sur la misère que vit actuellement le peuple béninois sous la gouvernance du régime en place. La désintégration sauvage du tissu social sans oublier les manquements répétés aux acquis démocratiques ainsi que l’asphyxie programmée et entretenue de l’économie béninoise ne manqueront pas d’être évoqués à ce congrès. La bonne nouvelle est que les congressistes réfléchiront à l’antidote qu’ils s’évertueront à appliquer aux maux qui rongent le Bénin et son peuple depuis bientôt deux ans, aux sorties de ces assises.

A.T

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires