Salamin Magazine
Image par defaut 1

Dossier Viettel Cameroun : Annulation irrégulière du conseil d’Administration par Baba Ahmadou Danpullo  

L’homme d’affaires camerounais multiplie les voies de fait dans ce dossier comme pour s’ accaparer de l’entreprise Viettel Cameroun dont il ne détient que 30%. En effet par manœuvres successives, Baba Ahmadou Danpullo tente depuis le début de cette affaire de déposséder ses partenaires vietnamiens pourtant actionnaires majoritaires à 70% d’une société de télécommunications, fierté du Cameroun avec des exploits record en moins de 5 ans et ayant bouclé à cette date plus de 200 milliards d’investissement dans le pays.
 
Président du Conseil d’Administration, Danpullo avait convoqué un conseil extraordinaire pour le 31 octobre en Afrique du Sud. En effet par courrier adressé le 15 Octobre à Viettel Global, Il demandait ce conseil pour discuter du changement de Directeur Général en fin de mandat et aussi des questions importantes au sujet de la situation de l’entreprise. Viettel Global y a rapidement donné confirmation. Le 16 Octobre, elle présente sa proposition de General Manager et informe Danpullo des règles de gestion et de la nécessité d’évoluer rapidement. Mais Restée sans réponse de la part de Danpullo, Viettel a adressé un courrier le 29 Octobre proposant que la réunion ait lieu au Hilton de Sandton en Afrique du Sud à 10 heures, le 31 Octobre.
 
Le 30 Octobre, Danpullo dans un langage discourtois, étranger aux règles de correspondance commerciale, a adressé un courrier pour informer que Viettel Global est libre de tenir ses réunions « … partout dans le monde, en Amérique, Europe, ou même à Hanoï… ». Il continue en disant que les décisions de cette réunion n’auront aucun effet au Cameroun.
 
Ce courrier sans valeur, puisque ne remplissant pas les conditions des instruments communautaires notamment l’OHADA traduit la volonté de Baba Danpullo de ne pas consentir au règlement des différends et au bon fonctionnement de la société

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires