Salamin Magazine
HortenseNayo2

Musique : A Cotonou, la Togolaise Hortense Nayo impose le show

La chanteuse togolaise Hortense Nayo a donné, les vendredi 17 et samedi 18 novembre 2017, deux concerts respectivement au centre culturel Africa Sound City et Yes Papa. Une occasion pour l’artiste de communier avec son public béninois.

« C’est toujours un plaisir pour moi de partager la scène avec cette belle voix togolaise que j’ai découverte il y a quelques semaines sur un festival auquel nous avons tous les deux participé. Quand elle m’a annoncé qu’elle revenait à Cotonou pour une mini-tournée, je me suis dit qu’elle a compris que sa musique ne devait plus se limitait au Togo ». Après avoir été sur scène aux côtés de la chanteuse togolaise Hortense Nayo les 17 et 18 novembre 2017, la chanteuse béninoise Koudy n’a pu s’empêcher de dire aux médias, tout le bien qu’elle pense de son homologue.
Comme elle, les spectateurs ayant participé aux deux concerts donnés par la Togolaise sont unanimes pour reconnaître l’exceptionnelle voix de l’artiste, qu’elle met au service de sa musique : l’Afro Gospel. « J’ai vu sur scène une femme confiante, une artiste complice du temps, un charme constant dotée d’une voix généreuse. Avec un ton prophétique, elle chante la beauté et la majesté de Dieu qui devient sa patrie. La noble nature de son Gospel, l’intelligibilité de son art convoque sur elle toute la bienveillance d’un public charmé » confie le biographe béninois Carrel Stephens Aplogan aux sorties du concert au centre culturel Africa Sound City.
Le Gospel autrement

HortenseNayo1

Présentée comme une artiste afro gospel, Hortense Nayo n’a pourtant chanté Dieu dans toutes ses chansons présentées au public. Surtout dans Accroche-toi où elle exhorte au courage malgré les difficultés ou encore de Gaméasu (Il est temps, en Ewe, langue togolaise) où l’artiste invite les africains à se mettre au travail pour développer le continent. Un choix musical qu’Hortense Nayo explique : « Il est vrai que quand on annonce un concert Gospel, tout le monde s’attend à des chansons de louange de Dieu. Mon approche est un peu différente car du moment où dans mes chansons, je donne des conseils et appelle à la prise de conscience, je considère que j’évanglise. Je dis d’ailleurs que l’évangilisation est ma priorité. Par exemple quand je demande aux Africains de travailler, je ne fais que prolonger l’évangile. Mais je le rends plus digeste ».
En somme, comme le fait remarquer une spectatrice américaine ayant suivi le concert de l’artiste togolaise le 18 novembre au centre culturel Yes Papa, « avec elle, on ne se rend pas compte qu’on est à un concert de Gospel. L’orchestration musicale et surtout le fait que ses chansons ne sont pas que des chansons de louage font que contrairement aux autres chanteurs gospel, elle peut s’adapter à tous les publics, croyant ou non. Parce que ces chansons interpellent la conscience de tous ».
Pour Hortense Nayo, ces différents avis sur ses prestations lui permettront de travailler davantage pour satisfaire son public. C’est d’ailleurs, confie-t-elle une des principales raisons de cette mini-tournée qui intervient quelques semaines seulement après sa toute première prestation au Bénin, en septembre dernier sur le festival International Arts en Couleurs. Et à un spectateur qui lui demande à quand une nouvelle prestation au Bénin, elle a répondu, « bientôt. J’ai adopté le public béninois et je serai fréquemment sur scène ici ».

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires