Salamin Magazine
Image par defaut 1

Ouidah, premier territoire de la Côte des Esclaves à connaitre une maison à étage à l’européenne

Du fait de la construction du fort Saint-Louis-de-Grégoy, en 1650-1671, le territoire de Ouidah fut le premier de la Côte des Esclaves à connaitre une maison à étage façon européenne. Aussitôt, dans leur idiome, les Houédas appelaient cette maison Sin-Gbô, mot qui décomposé, signifie : Sin=maison ; Gbô=gros ; c’est-à-dire : grosse maison.
Les trois forts principaux de Ouidah reçurent la même appellation avec un mot distinctif pour chacun, à savoir :
Zodjagué Sin-Gbô : le Fort français
Agouda Sin-Gbô : le Fort portugais
Glinci Sin-Gbô : le Fort anglais.
Plus tard, le mot Sin-Gbô de la langue houéda entra dans les idiomes fon et djedje pour indiquer une maison à étage en général. En ajoutant un complément, les Fons et les Djedje dirent :
Sin-Gbô honto : Au devant de la maison à étage.
Sin-Gbô dji : sur la maison à étage
Sin-Gbô mê : dans la maison à étage.

Salutation à nos frères de Sin-Gbô mè qui sont en chaudes discussions actuellement !
Bien à vous et au plaisir !

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires