Salamin Magazine
Image par defaut 1

Parlement : La peine de mort, les femmes et la Cour des comptes, trois prétextes des talonistes pour réviser la Constitution tranche par tranche

La révision de la Constitution revient. Au galop. Officiellement, c’est une initiative des députés membres du bloc de la majorité présidentielle avec en tête Bruno Amoussou. Officieusement, on informe qu’elle ne serait pas loin d’être un «bébé » sorti directement des clôtures du Palais de la Marina. Mais rien d’étonnant puisque la pratique est courante dans ce milieu parlementaire si adhérent à la vision du gouvernement.

Pour revenir sur la révision de la Constitution rejetée le 4 Avril 2017 par le même parlement, les députés talonistes, Bruno Amoussou en tête, brandissent deux prétextes principaux : les femmes et la cour des comptes.
Selon l’argumentaire des députés porteurs de la proposition d’amendement de la Constitution qui ne sont rien d’autres que les leaders des trois blocs de la dynamique unitaire, il faut abolir la peine de mort, donner plus de femmes et créer la Cour des comptes.

Mais en réalité, ces raisons cachent la principale : « Aligner les mandats et regrouper les élections pour aboutir à l’organisation d’élections générales, présidentielles, législatives et communales afin d’éviter à notre pays d’être constamment en période de campagnes électorales et d’élections et lui permettre ainsi de s’atteler davantage aux tâches de développement. Cet objectif implique que la durée du mandat des députés soit portée à cinq ans à compter de la prochaine mandature. Elle implique également que les élections législatives aient lieux au plus tard, 90 jours après l’élection du président de la République. Cet objectif est atteint par un amendement de l’article 80 ». C’est en réalité le principal objectif de cette révision.

Il faut préciser qu’avant cette proposition d’amendement, les députés avaient organisé un séminaire de discussion d’une journée élargie à d’autres acteurs politiques.
Par Josiane KOI

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires