Salamin Magazine
camions

Plus de pont entre le Bénin et le Niger : Près de 1000 camions bloqués à Malanville

Impossible pour les camions de franchir la frontière béninoise pour se rendre au Niger. Depuis le mercredi 5 septembre dernier, le pont reliant les deux pays, vieux de plus de 50 ans, a cédé du fait des intempéries. Et depuis, près de 1000 camions sont immobilisés à la hauteur de Malanville. Bloqués à ce niveau de leur trajet, les conducteurs en partance pour les pays de l’Hinterland sont dans le désarroi.
« C’est une situation qui nous porte beaucoup de préjudices. Depuis ce mercredi, le stationnement ici, c’est beaucoup d’argent que les opérateurs économiques et les transporteurs perdent », confie Inoussa, conducteur de camion, à destination de Niamey.
Dès la survenue de l’incident, le maire de Malanville, Inoussa Dandakoé prévenait déjà. « Il y aura des conséquences économiques sur le Bénin, sur les pays de l’hinterland, principalement du Niger, du Mali et des Etats du nord du Nigeria », confiait-il à Radio France Internationale.
Le gouvernement n’est pas resté inactif. Une construction urgente de pont a démarré. Seulement, selon Alassane Séidou, ministre des transports et des infrastructures, l’entreprise qui s’engage à le faire donne un délai d’un mois. Il faudra alors compter environ 45 jours pour que la circulation entre les deux pays reprenne réellement.
En attendant, deux issues de secours sont proposées. Des contournements qui rajoutent plus de 700 km au trajet initial. « La distance supplémentaire est trop longue. Qui va payer le surcoût ? » s’interroge Inoussa, tout triste.

Josiane KOI

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires