Salamin Magazine
Image par defaut 1

Point d’actualité

Décès en série à Malanville

Pas de méningite, mais quid du lassa ?

Le Ministre de la santé a fait une sortie médiatique pour situer l’opinion publique sur les décès d’élèves dans la ville de Malanville. Après des explications techniques, Alassane Séidou a rassuré que les indices en place écartent toute hypothèse de méningite.

Seulement, le ministère ne peut encore confirmer les causes exactes de ces décès en série. S’agit-il du retour du virus de lassa ? Le ministère n’en dit rien. Et c’est là toute l’inquiétude des populations. Elles craignent que cette maladie proche d’Ebola ne survienne à nouveau et ne soit la cause de ces décès d’enfants.

 

 

Les professionnels des médias fâchés

L’ambiance sera chaude au siège de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication ce vendredi 1 » Janvier 2017. Les professionnels des médias du Bénin seront, pour une première fois, en sit-in. Ils protestent ainsi contre la fermeture de sept organes de presse de manière unilatérale par le président de la Haac.

Adam Boni Tessi reprochait à ses organes d’avoir déplacé leurs lieux d’émission contrairement aux clauses de la convention.

Faux ! rétorquent les professionnels des médias. Eden TV, E-Télé, soleil FM et les autres soutiennent n’avoir jamais déplacé leurs centres d’émission. Les lieux actuellement mis sous scellé, sont des centres de production qui ne violent pas la convention signée avec la Haac.

Du côté des associations professionnelles notamment de l’Union des professionnels des médias du Bénin, les voix s’élèvent  et dénoncent une atteinte flagrante aux libertés individuelles et collectives notamment à la liberté de presse. C’est fort de cela qu’elle mobilise les professionnels des médias et tous les défenseurs de droit de l’homme pour ce sit-in ce vendredi.

 

 

 

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires