Salamin Magazine
adrien houngbédji

Polémiques sur le COS-LEPI : Adrien Houngbédji et Jacques Ayadji assignés

Le COS-LEPI, initialement voulu comme outil d’entente entre les acteurs politiques, continue d’être au cœur de toutes les divisions. Et comme pour aller au-delà des polémiques, deux citoyens s’en sont remis aux juridictions pour apprécier le comportement de deux personnalités suite à la décision de la Cour constitutionnelle imposant au parlement la désignation des membres du COS-LEPI au plus tard le 21 décembre 2017. Alors qu’un citoyen a déposé un recours contre Jacques Ayadji ce matin au secrétariat de la Haute juridiction, un autre a expressément porté plainte contre le président de l’assemblée nationale pour non exécution de la décision de la Cour constitutionnelle.

Pour Kamar Ouassagari, le plaignant, Adrien Houngbédji a commis une infraction en n’exécutant pas la décision des sages. Il demande donc à la Cour de lui ordonner de s’exécuter faute de quoi il paierait une astreinte de 100 millions Fcfa par jour.

Pour sa part, Alidou Adamou s’en est remis à la Théodore Holo et ses collègues pour apprécier les propos de Jacques Ayadji, directeur général des infrastructures sur radio Tokpa le 20 décembre 2017. Relevant certains extraits du mis en cause, Alidou Adamou demande à la Cour de condamner ses propos qui viole le principe d’obligation de réserve qu’un responsable administratif de son rang devrait avoir.

Pour rappel, la Cour avait fait injonction aux députés de désigner obligatoirement leurs représentants au COS-LEPi au plus tard le 21 décembre dernier. Mais les parlementaires n’ont pas obtempéré. Le dossier a été transmis à la Commission des lois qui a démarré ses travaux dans un premier temps, avant de l’abandonner par la suite.

Dans sa décision, la Cour impose la LEPi comme seule liste pour les élections jusqu’à épuisement des dix années de sa validité.
Par Josiane KOI

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires