Salamin Magazine
Image par defaut 1

Rentrée scolaire 2018-2019 : Encore trois jours, et les classes s’ouvrent

Encore quelques trois jours et la rentrée scolaire 2018-2019 sera une réalité. Parents d’élèves, chefs d’établissement, enseignants et élèves, chacun s’active de son côté pour une bonne reprise des classes.

Cornelia Houde Houdo, censeur principal du Ceg sainte Rita, explique les dispositions prises par son établissement pour rester en phase avec l’agenda scolaire. « Concernant les préparatifs de la rentrée nous avons démarré par l’établissement des emplois du temps qui est l’une des attributions du censorat. Pour y arriver nous classons d’abord les enseignants dans les différentes promotions, ceci en fonction de leur compétence et des diplômes. Tu peux avoir le diplôme, mais sans la compétence. Là, on ne t’attribue pas de bonnes classes », confie le censeur. Les enseignants sont repartis dans les différentes séries (scientifiques et littéraires) suivant la même rigueur a-t-elle poursuivi.

Du côté de la surveillance, les préparatifs vont bon train. La distribution des bulletins de notes et certificats de scolarité se poursuit « Les salles sont en train d’être aménagées déjà, ainsi que tout le collège pour le démarrage effectif de la rentrée », explique Alfred Thiogbon surveillant général du Ceg sainte Rita. Les enseignants se disent aussi prêts pour la rentrée : « nous nous préparons activement et nous avons hâte de commencer afin de relever le niveau pour corriger le faible taux de réussite aux examens de fin d’année», confirme Lock Hounkpè professeur de sciences de vie et de la terre.

De leur côté, les parents d’élèves ne savent pas encore à quel saint se vouer face à la morosité économique qui sévit. « A une semaine de la rentrée je n’ai pas encore acheté une seule fourniture scolaire pour mes trois enfants », lâche André Zoufon, technicien en maintenance réseau. Comme lui, Rachidath Assouman, la trentaine environ réfléchit encore à où trouver l’argent pour confectionner la tenue scolaire de ses enfants orphelins de père.

Les élèves quant à eux espèrent pour les fois à venir des vacances de longue durée. « Les vacances sont courtes cette année, mais on peut dire qu’on est prêt pour la reprise des cours », atteste Philomène Dansou, élève en classe de 1ère A au Ceg Gbegamey. Blaise Ahissou a le même sentiment, « on n’a pas eu de repos cette année, à peine les examens sont terminés et la rentrée est déjà là », regrette-il.

Josiane KOI

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires