Salamin Magazine
Image par defaut 1

Santé en Afrique de l’Ouest : L’Ooas fait la promotion du e-learning dans les écoles de formation en santé

Dans le cadre du renforcement de capacités des formateurs des écoles de santé au Togo, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale a organisé en collaboration avec l’Organisation ouest africaine de la santé OOAS, un atelier  de formation des formateurs des écoles d’infirmiers et de sages-femmes à l’utilisation des techniques du E-learning au Togo du 13 au 17 mars 2017 à Lomé.

 

????????????????????????????????????

Les outils indispensables aux activités d’apprentissage interactif se voient renforcés avec de nouvelles technologies telles que les Technologies de l’Information et de la Communication. Plusieurs enseignants et enseignantes en font appel depuis bon nombre d’années dans un cadre non technologique. Toutefois, l’intégration des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) à l’activité pédagogique offre des moyens inédits de collaboration, et une facilité de communication et de recherche d’information motivantes pour l’apprenant. Dans le E-learning, l’enseignant ou l’enseignante conçoit les activités mais ce sont dorénavant les apprenants qui les réalisent. Ils sont ainsi confrontés à la responsabilité de leurs apprentissages.

Ce qui donne généralement, un rôle actif et une plus grande responsabilisation à l’apprenant, la possibilité d’initiatives, donc un degré de contrôle relativement élevé sur les tâches proposées, un recours au dialogue entre pairs (apprentissage coopératif ou collaboratif) ; un rôle de mentor, d’entraîneur pour l’enseignant ou l’enseignante.  Il est démontré aujourd’hui sans doute que l’utilisation judicieuse des TIC encourage le développement d’habiletés transversales: en effet, en même temps qu’il réalise des apprentissages disciplinaires et technologiques, l’apprenant a l’occasion d’effectuer, dans un contexte de Technologies de l’Information et de la Communication approprié, des apprentissages qui contribuent au développement d’habiletés intellectuelles comme l’esprit critique et la résolution de problèmes, d’habiletés sociales comme le travail en équipe et d’habiletés méthodologiques. Fait non négligeable également, l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication augmente la motivation de l’apprenant car ce dernier a l’occasion de jouer un rôle plus actif dans sa formation par l’introduction, entre autres, de méthodes d’apprentissage interactif. Le temps d’attention soutenue ou de concentration que la majorité des apprenants sont prêts à se consacrer à des activités d’apprentissage interactif est plus élevé lorsqu’ils utilisent une technologie nouvelle que dans le cadre de moyens traditionnels. Il ressort que l’introduction des technologies dans un contexte d’apprentissage interactif a un effet positif sur les résultats des apprenants

Il est important cependant de souligner que l’introduction des technologies dans la formation collégiale n’est pas une révolution. Bien qu’elles offrent des outils et des usages nombreux, conviviaux et puissants, les TIC ne doivent pas être vues comme une nécessité en dehors de laquelle il n’y a point de salut pédagogique. Leur utilisation n’a pas pour effets d’éliminer les démarches pédagogiques non technologiques, ni de faire disparaître les autres types de ressources comme le livre, dont dispose déjà l’élève. D’aucuns pourraient encore se demander si l’utilisation des TIC compromet, dans une plus ou moins large mesure, la profession d’enseignant. Assurément pas ! Au contraire. Les Technologies de l’Information et de la Communication appuient, professionnalisent, guident et facilitent, mais ne pourra jamais remplacer les rapports humains. Il y a consensus sur le fait que l’apprentissage est un phénomène largement social et affectif. Dans un contexte TIC, le rôle du professeur devient plus indispensable que jamais.

 

« Les technologies de l’information et de la communication constituent l’un des facteurs les plus marquants des sociétés contemporaines. Le domaine de l’enseignement n’échappe pas à leur emprise et nombreux sont les gouvernements qui investissent dans ce secteur en espérant plus d’efficience et d’efficacité de leurs systèmes éducatifs. Si l’Organisation Ouest Africaine de la Santé, notre organisation à nous tous accepte appuyer la formation des formateurs des écoles de formation de la santé c’est une opportunité à saisir. Cet atelier vise à se familiariser avec la plateforme “Moodle”, ses différents outils et les différents espaces de travail en vue de son appropriation. C’est pourquoi j’invite les participants à cette formation des formateurs à la ponctualité et à l’assiduité afin de tirer le maximum des formateurs ici présents dont je ne doute pas un instant de leur capacité à tout donner ». A déclaré dr TCHANILEY Ganiou, représentant le ministre de la santé et de la protection sociale à l’ouverture des travaux.

 

Pour Laurent ASSOGBA, directeur général adjoint de l’OOAS, « cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet Autonomisation des Femmes et de Dividende Démographique (SWEDD) dont l’un des objectifs est de faciliter le renforcement des capacités des professionnels de santé dans l’espace CEDEAO en vue d’améliorer les prestations de soins. Et pour ce faire, la Banque Mondiale a donné mandat à l’OOAS de développer une méthode e-learning dans l’espace CEDEAO afin que l’ensemble des pays ait accès à la plateforme régionale de E-learning ».

 

Il faut noter que la santé mondiale reste confrontée à de nombreux défis notamment, la mortalité maternelle et infantile toujours élevée, la persistance des grandes endémies infectieuses telles que le VIH, la tuberculose et le paludisme, la progression rapide des maladies chroniques. Aujourd’hui, la contribution des nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) à l’amélioration de la qualité des soins de façon générale y compris la formation et le renforcement des capacités des professionnels de la santé ne souffre d’aucun doute.

 

Source : OOAS

 

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires