Salamin Magazine
IMG-20171015-WA0110

Situation sécuritaire au Mali : Faure Gnassingbé appelle à agir contre le terrorisme

Le chef de l’Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé, Président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, a pris part ce jour à Bamako à la Conférence régionale sur la situation sécuritaire au Mali, dans le Sahel et ses répercussions en Afrique de l’Ouest dont les travaux ont débuté le jeudi dernier.

Cette rencontre de haut niveau, une initiative de la CEDEAO en partenariat avec l’Union africaine et les Nations unies a été ouverte par le Président de la République du Mali, SEM Ibrahim Boubacar Kéïta, et a connu la présence de plusieurs représentants des organisations sous régionales africaines, de l’espace sahélo-saharien, des pays membres permanents du Conseil de Sécurité, des organisations internationales et non-gouvernementales, de la société civile et des confessions religieuses.

Ensemble, ils ont procédé à une évaluation globale de la situation sécuritaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Dans son discours de circonstance, le chef de l’Etat togolais a « appelé à faire moins de discours et à agir plus pour arriver à bout du terrorisme et ramener définitivement la paix non seulement au Mali mais également partout où cette paix est menacée ». Après l’ouverture des travaux, le Président de la République et son homologue malien ont procédé à l’inauguration du Centre de Coordination du Mécanisme d’Alerte Précoce et de Réponse créé par la CEDEAO avec le soutien des Etats Unis. La signature d’un mémorandum d’entente a clôturé cette cérémonie.

Le Togo, qui plaide pour une coopération internationale, entend contribuer davantage à une synergie d’actions en vue de mener à bien la lutte contre le terrorisme dans l’espace sahélo-saharien, dans la sous-région ouest africaine et sur le continent.

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires