Salamin Magazine
IMG-20171216-WA0000

Téléphonie mobile en Afrique de l’Ouest : Bientôt des appels gratuits entre pays de la sous région grâce au free roaming

Le Secrétaire Exécutif de l’ARCEP-BENIN, Monsieur Hervé Coovi GUEDEGBE et son homologue de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) du SENEGAL, Monsieur Abdou Karim Sall ont signé ce mardi 12 décembre 2017 à 15h à l’hôtel Terrou-Bi, le protocole d’accord sur les principes de base pour la mise en œuvre du « Free Roaming » en Afrique de l’Ouest.

IMG-20171216-WA0001
Le Bénin devient ainsi le 8ème pays ouest-africain à avoir officialisé son adhésion au protocole d’Abidjan sur le « free roaming » après le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Guinée Conakry, le Mali, le Burkina Faso, la Sierra Leone et Togo.

En effet, le projet du free roaming se fonde sur les objectifs visés par l’acte Additionnel A/SA 1/01/07 du 19 janvier 2007 relatif à l’harmonisation des politiques et du cadre réglementaire des secteurs des Technologies de l’information et de la Communication (TIC) en ses articles 5 et 10. Il s’agit notamment de :

l’édification d’un secteur respectivement national et régional des TIC qui soit efficace, stable et concurrentiel ;

la mise en place et le développement de réseaux transnationaux et l’interopérabilité des services à l’intérieur de l’espace CEDEAO ;

la promotion de l’accès aux services de télécommunications à moindre coûts pour les consommateurs de l’espace CEDEAO, etc.

Le projet s’inscrit également dans l’esprit des dispositions des articles 7 et 18 dudit Acte Additionnel en ce qui concerne la promotion de la coopération entre les autorités de régulation sur des sujets d’intérêts communs.

L’adhésion du BENIN à cette zone de free roaming de l’Afrique de l’Ouest offrira aux opérateurs de téléphonie mobile au Bénin un espace économique plus large au niveau régional. Au nombre des bénéfices qu’on pourrait attendre de la mise en œuvre du protocole d’accord sur le free roaming, nous pouvons citer :

l’augmentation des volumes de trafics roaming surtout en ce qui concerne les trafics MTC (Mobile Terminating Call) ;

l’augmentation de l’activité du roaming avec une croissance du nombre de roamers ;

l’optimisation de la gestion des ressources en numérotation.

Pour rappel, les trois principaux avantages directs de l’accord pour les abonnés en itinérance dans la zone de free roaming sont :

la gratuité de la réception d’appels pour les abonnés en roaming ;

le plafonnement de la gratuité de la réception d’appels à 300 minutes d’appels par mois ;

la facturation des appels sortants des abonnés roamers au tarif local.

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires