Salamin Magazine

Togo / Culture: Hélène Bardot et Babaki Traoré enseignent comment concevoir un conte

Gabité, la maison de l’oralité a organisé ce mardi 5 février, une rencontre d’échange et de partage autour du thème: ” Comment créer un spectacle de récit à partir d’un thème”. La rencontre s’inscrit dans le cadre  de la 5ème saison du projet « Passerelle », du centre Gabité. Elle a pour but de « montrer aux artistes, aux acteurs culturels et à tous ceux qui ne sont pas forcément des artistes, le processus d’élaboration d’un projet culturel ».

« Quand on travaille autour d’une thématique, comment on s’y prend ? En général, les conteurs travaillent des contes différents, font des tours de contes. Ils ont un bouquin, dans leur besace, qu’ils  racontent. Mais, il y a de plus en plus de conteurs qui, à travers le conte abordent des thématiques contemporaines. Donc il s’est agit de partager comment on fait quand on décide de traiter d’un sujet, quel conte on choisit et comment on tricote le conte avec peut-être des récits de vie, des faits divers, des sources, des informations scientifiques…”. Voici l’enseignement donné par Hélène Bardot, conteuse française, invitée dans le compte du projet.  La rencontre a été animée par elle et Babaki Traoré, conteur burkinabé, invité également à cette occasion. Les deux invités ont entretenu les participants sur comment aborder un sujet, comment adapter un conte à un fait social, la définition de la cible, le choix de la forme de la création ou du spectacle et comment pouvoir «  formuler de manière précise, concise et très concrète son récit ».

Androgynie

Hélène et Babaki ont partagé avec le public une expérience particulière de travail sur le spectacle d’Androgyne. Les deux artistes ont travaillé pendant quatre ans sur ce spectacle qu’ils ont présenté ce mercredi 6 février à l’ESGIS- Lomé. « Androgyne, c’est celui-là qui est mi-homme et mi- femme. Comment créer un spectacle juste à partir de ce thème ? » Il a donc été question au cours de l’assise de partager comment ils ont travaillé pour ce spectacle centré sur le thème de l’androgynie, toutes les recherches et documentations faites autour du thème, ainsi que les témoignagesrecueillis pour constituer et créer le spectacle. « C’est un spectacle qu’on a bâti autour de contes », a confié Hélène, mais aussi « de témoignages, de recherches dans les pratiques culturelles des sociétés traditionnelles ainsi que sur les faits de l’actualité, la législation aujourd’hui par rapport à l’identité de genre en fonction des pays ». 

Le spectacle d’Androgyne est un spectacle de conte créé autour de la question d’androgynie, plus précisément la question de l’identité de genre. Le spectacle s’inscrit dans la ligne de la médiation culturelle, qui est par ailleurs l’objectif du projet Passerelle. Le directeur du centre Gabité, Al Sidy clarifie : « cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’un projet que nous appelons PASSERELLE, dont le thème retenu cette année est “Voyage et Transmission”. Le projet consiste à faire de la médiation culturelle et aussi à faire rencontrer des artistes internationaux aux Togolais de tous bords. Alors nous choisissons d’aller vers les étudiants, vers les femmes du marché, vers les gens dans la rue et tout public pour leur faire rencontrer les artistes et leurs arts. Cette fois-ci nous sommes à la 5ème saison et nous avons comme partenaires une compagnie d’auteurs qui nous vient de la France ».

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires