Salamin Magazine
IMG-20170715-WA0000

UAC : L’amphi professeur Gero Amoussouga transformé en dépotoir

UAC : L’amphi professeur Gero Amoussouga transformé en dépotoir

Inauguré il y a seulement quelques mois, le nouvel amphithéâtre Gero Amoussouga de l’UAC végète déjà dans un état d’insalubrité criard. De l’intérieur de cette infrastructure à l’extérieur, le constat est en effet le même. Les déchets plastiques, des papiers déchirés, des gaines de stylos vides ainsi qu’une bonne quantité de sable constituent le nouveau décor du bâtiment aussi bien au niveau de chaque salle de cours que dans les escaliers.

A ses alentours, c’est la totale insalubrité. De petits herbes garnissent le sol et sont par endroit entremêlées de quelques sachets plastiques résiduels et de tas d’ordures. Interrogé, un étudiant habitué des lieux explique que ces tas d’ordures sont issus des initiatives de nettoyage de l’intérieur des locaux prises par les étudiants. L’atmosphère dans ce cadre de déroulement des activités académiques témoigne d’une démission de l’autorité. C’est du moins ce qu’il ressort de l’intervention de quelques étudiants. « L’état de cet amphithéâtre laisse croire que les responsables en charge de l’assainissement à l’UAC ne font rien pour rendre sain et vivable l’espace », constate Jacques Kinhouande, étudiant en Sciences juridiques .

Aussi des mesures conservatoires s’imposent dans l’immédiat pour garantir une certaine durabilité à cette infrastructure dont l’importance n’est plus à discuter dans un contexte d’insuffisance des infrastructures disponibles clamé par tous, suggère Ulrich Binazon, étudiant en troisième année de la linguistique. Des dispositions méritent d’être prises pour rendre son esthétique à ce cadre où étudiants et enseignants se donnent rendez-vous.

Samuel Tohov (Coll)

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires