Salamin Magazine

Burkina Faso / Société : Des artistes s’engagent pour la cohésion sociale


Sous l’égide du Collectif ACMUR, des artistes ont créé et diffusé dans une quinzaine de localités du Burkina Faso un spectacle de sensibilisation sur la cohésion sociale. Intitulé « Ensemble, ça va mieux », le spectacle a reçu l’accompagnement de la Agence Autrichienne pour le Développement.

« Nous avons pensé que travailler autour d’une thématique telle que la cohésion sociale, nous permet d’apporter notre touche à la cohésion sociale au Burkina Faso ». A la dernière représentation du spectacle « Ensemble, ça va mieux » le dimanche 16 juin 2019 à Ouagadougou à la place de la Femme située à Gounghin, le comédien et metteur en scène Simplice Nikièma explique ainsi les motivations de créer un spectacle sur un sujet aussi récurrent au Burkina Faso que la cohésion sociale.

A l’en croire, les artistes ont un rôle majeur à jouer pour la promotion du vivre ensemble en mettant leur talent et leur compétence au service du peuple dont ils font d’ailleurs partie. Joué en langue locale, le spectacle « Ensemble, ça va mieux » aborde donc l’épineuse question de la cohésion sociale à travers la mise en scène d’une histoire réelle.

« Le spectacle est le fruit d’une résidence artistique de deux semaines tenues à Boromo. Nous avons pris le temps d’écouter des histoires de conflits entre les populations et nous en avons fait un spectacle. Durant la tournée, nous avons remarqué que les spectateurs se retrouvaient assez facilement dans l’histoire » confie Simplice Nikiéma.

Sur toute la durée de la durée, les comédiens venus de Ouagadougou, Boromo et Bobo Dioulasso, ont fait face à une véritable adhésion des populations qui n’hésitent pas à participer aux discussions suivant la représentation. Discussions, partage d’expérience succèdent ainsi aux représentations et sont le moment de grande complicité entre les comédiens et le public. Cette approche a parfois permis de régler des différends entre les populations.

« Dans l’une des localités, on nous a informé après le spectacle qu’un conflit terrien couvait entre les autochtones et un étranger. Nous en avons longuement discuté. Chaque version était écoutée et débattu et je puis vous dire que le conflit a trouvé un début de résolution » se réjoui le metteur en scène.

Démarrée le 29 mai à Siby dans la province de Balé (région Boucle du Mouhoun) et clôturé le 16 juin à Gounghin (Commune de Ouagadougou), la tournée du spectacle « Ensemble, ça va mieux » a connu une quinzaine de représentations dans des localités commeOuroubono, Ouahabou, Boromo, Komsilga, Kienfangué, Bassam yam, Koubri, Kombissiri, Kokologho, Sabou ou encore Sakoinsé etOury.

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires