Salamin Magazine

Bénin/Actualité :ABT et d’autres ministres tenus loin du dialogue politique qui s’est ouvert ce matin

Pourtant récemment porté à la tête du parti Bloc Républicain (BR), l’une des deux formations soutenant l’action du Président de la République et malgré son statut plusieurs fois confirmé de numéro 2 du gouvernement, Abdoulaye Bio Tchané ne sentira le dialogue politique initié par son Chef que de loin et de très loin même. Ainsi en aurait décidé le Président Patrice Talon qui n’aurait admis que la participation de l’actuel ministre du tourisme et de la culture, Jean Michel Abimbola, ex coordonateur du Bloc Républicain. Aucun autre ministre ne sera non plus admis dans la salle du palais des congrès de Cotonou (sauf pour la partie protocolaire éventuelle) prévu pour abriter ce conclave auquel seront aussi absents les anciens chefs d’Etat et les principaux acteurs de l’opposition qui, en plus de n’y être pas invités, présument d’un nouveau coup de poker.

Interrogé ce jeudi 10 octobre matin par radio France international, le porte parole du gouvernement, Alain Orounla a rappelé que le dialogue vise exclusivement à chercher une entente autour des modifications à apporter aux lois relatives notamment à la charte des partis politiques et au code électoral qui ont été à la base des élections législatives du 28 avril 2919 auxquelles près de 80% de la population élective et l’ensemble des formations politiques de l’opposition avaient été exclus. Ce scrutin qui, a rappelé pour sa part, Nicephore Dieudonné Soglo, ancien President de la République et figure importante de la résistance, au micro de la même radio, « a occasionné des morts dont certains corps ne sont toujours pas rendus aux parents ». Il confirme ensuite l’initiative parallèle prise par l’opposition de tenir des assises à partir de ce même jeudi à cotonou pour une contribution à la restauration de la démocratie et de l’Etat de droit au Benin.

ABT, la fin?

Alors que dans quelques mois, le parti Bloc Républicain dont il est depuis la veille du dernier remaniement, le patron, sera en congrès, Abdoulaye Bio Tchané ne serait pas admis dans la salle du dialogue politique initié par son propre camp. Cette annonce suscite commentaires et interrogations sur l’avenir politique de ce probable candidat à la succession de l’actuel Président de la République. Son absence de la salle du dialogue politique au profit d’un autre membre du gouvernement pour le compte du Bloc Républicain fait penser à un défaut d’unanimité autour de sa personne et de son leadership au sein du parti et qui pourrait se déteindre sur les décisions du prochain congrès. A Djougou, son présumé fief naturel, Abdoulaye Bio Tchané a, lors des élections antérieures notamment celles du 28 avril 2019, montré quelques limites dans le contrôle de son électorat de base avec l’un des plus faibles taux de participation au plan national à un moment où l’enjeu pour le pouvoir était la légitimation d’une élection non inclusive par la participation massive des électeurs.

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux