Salamin Magazine

Bénin/ Actualité : Déjà plus de 50 jours de fermeture des frontières bénino-nigérianes

Depuis le 20 août 2019, la circulation au niveau des frontières entre le Bénin et le Nigeria est minutieusement contrôlée. Plus exactement, au poste-frontière de Sémé-Kraké, le pôle majeur des échanges commerciaux entre les deux pays, aucune activité ne se déroule. Les centres commerciaux sont déserts. Le long de la route-inter-Etats et sur le parking de la zone frontalière, des centaines de camions vides ou chargés. Si dans l’opinion, les débats sur les dialogues politiques dominent, au niveau des usagers ou bénéficiaires directs ou indirects des activités d’échanges commerciaux, c’est la consternation.

 C’est des camions qui ont chargé les batteries de camion, avec les tapis et les mets. Il y a beaucoup de choses qui se gâtent déjà. Le soleil frappe et ça commence à couler par terre », a confié Lucien Gohoungo, le représentant des gros porteurs, aux confrères de RFI. Concernant les pertes d’argent, les commerçantes préfèrent se muer dans leur silence. Acteurs des filières d’occasion, de la filière rizicole, des produits maraîchers notamment la tomate continuent de pleurer la cessation de leurs activités professionnelles. « On ne peut même pas parler de ça. Trop ! », a déclaré Geneviève l’une des dizaines de vendeuses de Sèmè-Kraké.

Du côté des autorités, aucun communiqué officiel n’a été publié depuis la fermeture des frontières par le Nigeria. Les députés à l’Assemblée également n’ont fait aucune interpellation du gouvernement sur cette situation qui prévaut et qui devrait durer au maximum 28 jours. Cependant, des tractations se mènent pour que le grand pays de plus 200 millions d’habitants puisse revenir sur sa décision. Plusieurs rencontres entre les deux Présidents de la République se sont tenues sans un aboutissement pour le moment. �=qH:F�d�

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux