Salamin Magazine

Bénin / ARCEP : Dr Hervé Guèdègbé reconduit Secrétaire exécutif

L’appel à candidatures lancé par le gouvernement pour pourvoir au poste de Secrétaire exécutif de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste vient de connaître son verdict. Au cours du Conseil des ministres du 31 Juillet 2019, Hervé Cossi Guèdègbé a été nommé à ce poste. Une reconduction pour cinq années ; puisque c’est lui qui assumait déjà cette fonction.

Dans l’organigramme de l’ARCEP Bénin, le Secrétaire exécutif, sous le contrôle du Conseil de régulation et surtout du gouvernement, joue un rôle important. Le Secrétariat Exécutif est l’organe exécutif de l’Autorité de Régulation. Il a à sa tête, un Secrétaire Exécutif nommé pour un mandat de cinq (05) ans renouvelable une fois par décret pris en Conseil des Ministres, sur proposition du Ministre en charge des communications électroniques et de la poste, au terme d’une procédure de sélection par appel à candidatures conduite par le Conseil de Régulation.

« … Il est chargé notamment d’exécuter les délibérations du Conseil de régulation, de soumettre au Conseil de régulation pour approbation avant adoption les plans stratégiques, les plans d’actions et les programmes budgétaires, d’exécuter ces plans et programmes, d’assurer le respect strict des procédures internes de passation des marchés, contrats et conventions, designer tous les marchés, contrats, autorisations et conventions conformes aux missions confiées à l’Autorité de régulation, de représenter l’Autorité de régulation auprès de l’État, des administrations publiques et des tiers et d’agir en son nom, de représenter l’Autorité de régulation en justice et d’intenter toutes les actions judiciaires ayant pour objet la défense des intérêts de l’Autorité de régulation, d’assister aux réunions du Conseil de régulation au sein duquel, sans droit de vote, il assure le secrétariat, d’assurer la préparation technique des dossiers à soumettre à l’approbation du Conseil de régulation », indique l’organigramme de l’ARCEP.

Sous la première mandature de Dr Hervé Guèdègbé, sous le contrôle de sa hiérarchie, l’ARCEP Bénin a pu donner un nouveau visage au service des télécommunications et de la poste. La portabilité des numéros, le free roaming, les sanctions aux opérateurs de téléphonie mobile ne respectant pas les cahiers de charges, l’assainissement du marché de la téléphonie mobile avec la cessation de travail de certains opérateurs et bien d’autres actions d’envergure ont été menées. Mais les consommateurs continuent d’espérer une amélioration sensible de la qualité des prestations des opérateurs et surtout une plus grande transparence dans la tarification.

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires