Salamin Magazine

Bénin : comment parier sur le sport africain ?

La France et le Bénin parlent Paris sportifs

Le Bénin sort d’une Coupe d’Afrique des Nations extraordinaire et cette épopée semble avoir donnée des idées au gouvernement. La question sur les paris sportifs a été évoquée par le ministre des Sports Oswald Homeky lors de son déplacement en France chez son homologue Laura Flessel, ex championne Olympique d’escrime. « Il déclarait « nous étudions comment offrir des paris légaux au Bénin et notamment en offrant une licence comme la France le fait depuis quelques années. C’est un travail de longue haleine et nous collaborons étroitement avec nos hôtes pour étudier ce qui est transposable ou pas pour le Bénin. » Au Bénin, tout le monde a été pris de court après cette déclaration. Dans la rédaction, personne ne savait que le gouvernement travaillait sur ce projet et a priori les paris sportifs ne posaient pas de problème particulier. Le service des sports en était encore à fêter le titre de vice-champion du monde de pétanque obtenu à Madagascar le mois dernier. Avant d’obtenir une interview sur le sujet auprès du Ministre des Sports, une enquête s’imposait sur les paris sportifs au Bénin…

Des bookmakers en zone grise

Au Bénin, il n’y a pas de paris sportif officiels. Pour trouver des bookmakers, il faut aller dans les quartiers populaires. On trouve là-bas des endroits pas forcément fréquentable où des bookmakers offrent leurs services. Ces salles de jeu seraient sans doute illégales dans tous les pays occidentaux. Ici, au Bénin, la loi sur les jeux d’argent existe depuis si longtemps qu’elle est obsolète. Les salles qui proposent ce genre de service évoluent en zone grise. Le tenancier explique, sous couvert d’anonymat, qu’il en existe un peu partout et pour tous les portefeuilles. Il me dit « maintenant avec Internet, on subit la concurrence déloyale des sites de paris sports en ligne. C’est un comble, mais ici au Bénin, on n’a pas froid aux yeux, alors on essaye de proposer des meilleurs cotes et de montrer une belle image.” Il explique encore que l’offre est gigantesque sur les bookmakers en ligne. Ici, ils proposent quelques sports et quelques matchs. La Coupe d’Afrique des Nations a été un vrai succès, mais dès que la compétition est terminée, les joueurs passent à autre chose. Ils ne peuvent pas les fidéliser. Quand je lui parle de la déclaration du Ministre des Sports, il est plutôt contrarié.

« Ca va être encore pour prendre le business pour eux et leurs copains. Nous, on doit déjà faire attention avec la police. Si le gouvernement veut faire comme en France, il fermera tous nos commerces pour garder les clients. De toute façon avec Internet, c’est de moins en moins rentable surtout en ville à cause des connexions internet. Maintenant, même avec un vieux téléphone ca marche. »

 

Le ministre du sport « nous travaillons pour autoriser les Béninois à jouer en ligne »

Le rendez-vous a été étonnamment très rapidement organisé. Oswald Homeky nous attendait avec un grand sourire et un petit-déjeuner. Il nous expliqua que l’idée trottait depuis longtemps dans sa tête. Étant lui-même un fan de football, il regardait tous les matchs de l’Olympique de Marseille, son équipe de cœur. Dans le football, il nous démontra que les paris sportifs font partis du plaisir du supporter. Il évoqua la CAN en expliquant que partout dans le monde, on pouvait parier sur le Bénin, sauf au Bénin. L’idée était de proposer l’ouverte de la régulation des paris en ligne pour que les joueurs puissent jouer en toute sécurité tout en les protégeant des dangers de l’addiction. Dans le même temps, cela peut entraîner les forces vives à créer une offre béninoise. L’Afrique, et notamment le Bénin, doit absolument prendre sa part dans le monde des nouvelles technologies. Nous ne connaissons que trop bien le sens du mot dépendance.. » Quand je lui parlais des bookmakers indépendants qui avaient peur de perdre leur travail, il semblait plutôt surpris. « Mais vous me parlez de quelque chose qui n’est pas autorisée par la Loi. C’est vrai que nous avons un certain flou sur les jeux d’argent comme les paris sportifs. C’est justement le but de cette loi. Vous savez en France, c’était la même situation. Les casinos et les paris sportifs en ligne sont arrivés tellement vite que la loi française a dû attendre au moins dix ans pour offrir une solution légale »

Selon lui, la loi serait en préparation sur le modèle français avec une autorité de régulation et une licence du Bénin. Évidemment, nous vous en reparlerons dès que nous en saurons plus.

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires