Salamin Magazine

Bénin / Foire Internationale de Parakou : La mairie commercialise des boutiques « usurpées »

 Pour la troisième fois consécutive, la place Tabéra de Parakou abrite une foire commerciale initiée par les autorités de la ville. Comme aux aux précédentes éditions, la troisième qui a démarré le 02 décembre 2019 a enregistré de nombreux exposants dont certains sont installés dans des boutiques aménagés que la mairie usurpe plutôt.   

« (…) Le maire compte sur son soutien politique au Chef de l’Etat pour faire ce qu’il fait là ». Dame Mouna que nos équipes ont rencontrée un lundi après midi du mois de novembre 2019, alors que la place Tabéra faisait sa toilette en vue de la troisième édition de la Foire Internationale de Parakou est toute convaincue que le maire de sa ville n’aurait jamais pris le risque de commercialiser ainsi ces boutiques qui sont le fruit d’une convention de type BOT entre une entreprise privée et la ville et qu’il a unilatéralement suspendue dès les premiers mois de son arrivée à la tête du conseil municipal. En effet, suite à une procédure ayant conduit en juillet 2012 à une délibération du conseil municipal de Parakou et approuvée le 09 août de la même année par l’autorité préfectorale, le groupe Continental BTP a bénéficié d’une convention de type BOT pour l’aménagement, la construction et l’exploitation de zones commerciales sur la place Tabéra. 

Elu à la tête du conseil municipal en octobre 2016, le maire Charles TOKO, par courrier en date du 20 janvier 2017, signifie au promoteur du groupe, la suspension de la convention au motif du non respect de son article 03 qui stipulerait qu’un chronogramme d’exécution des travaux devrait être soumis à l’autorité contractante qu’est le maire pour approbation préalable. Cette thèse n’a pu prospérer devant le tribunal de Parakou dont nous reviendrons sur le jugement rendu le 25 juin 2018. 

Depuis la suspension unilatérale de la convention en janvier 2017 et les réunions infructueuses avec les acteurs impliqués concernés, le maire de la ville dispose des aménagements et constructions déjà effectués notamment des boutiques à des fins lucratives. C’est le cas à chaque édition de la Foire Internationale de Parakou qu’il a initiée et qui est à sa troisième édition. Ces boutiques sont construites par le groupe Continental BTP qui devrait les exploiter dans le cadre de la convention. Dans une prochaine publication, le point des travaux et matériaux de construction dont le maire et la mairie usurpent depuis 2017 dans le cadre de cette affaire.

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires