Salamin Magazine

Bénin : Le détenu Sabi Sira Korogoné appelle l’opposition à résister


Depuis la prison civile de Cotonou, Sabi Sira Korogoné continue le combat politique. A travers une lettre ouverte, il s’est adressé aux leaders de l’opposition, les appelant à résister et à rester unis.

LETTRE OUVERTE DE M. SABI SIRA KOROGONE , DETENU POLITIQUE  AUX LEADERS DE L’OPPOSITION  AU  BENIN

                                               Cotonou, le 24 février 2019

A Son Excellence,  Monsieur Nicéphore SOGLO, Ancien Président

de la République, Président d’honneur légitime de la Renaissance du Bénin ;

A son excellence, Monsieur Sébastien Germain AJAVON, Président du Patronat du Bénin, Président d’honneur du parti Union Sociale Libérale (USL);

A  Son Excellence, Monsieur Thomas Boni YAYI, Ancien Président de la République, Président d’honneur des Forces Cauris pour Un Bénin Emergent (FCBE) ;

A Son Excellence, Monsieur Candide AZANAI, Ancien Ministre de la Défense, Président du Parti « Restaurer l’Espoir » (RE) ;

Messieursles leadersde l’opposition politique au Bénin ;

En vos rangs et grades, je voudrais exprimer depuis ma cellule politique de la Prison Civile de Cotonou, toute mon admiration pour la lutte  que vous menez pour la liberté d’expression que nous avons conquise depuis l’historique conférence nationale des forces vives de la Nation dont vous aviez des acteurs encore vivants . Je suis comme il est  reconnu par l’opinion nationale et internationale, la victime de  l’arbitraire, l’expression de la force sur la raison, le non droit et le recul inacceptable de  nos acquis démocratiques en matière de droits de l’homme dont la déclaration africaine des droits de l’Homme et des peuples fait partie intégrante de notre constitution.

Dans cette dure épreuve , vous avez démontré votre attachement au principe de liberté et votre refus de compromission pour asseoir à votre insu , un régime d’oligarchie soutenu par une majorité parlementaire dénommée « BMP » qui vote des lois qu’elle ne comprend pas donnant ainsi à son commanditaire les moyens pour se mettre en dehors de la Constitution. C’est dans cette confusion, que le Ministre de l’Intérieur, a forcé le passage pour déclarer les trois partis de l’opposition authentique  non conformes à la Charte des Partis Politiques. De fait, l’opposition est en train d’être exclue des élections législatives du 28 avril 2019. De telles manœuvres ne sont pas inédites. Il suffit de s’en convaincre  à travers de  pseudos partis,notamment deux, manipuler depuis le palais de la Marina, qui vont se déclarer sous peu -subitement -de l’opposition pour tromper l’opinion nationale et internationale afin de tenter de légitimer une forfaiture.

Messieurs les Leaders Charismatiques de l’Opposition !

 Vous avez une responsabilité historique. C’est celle ne pas vous laisser distraire ni par les deux nouveaux  partis  créés à la va- vite par des fonctionnaires et enregistrés ni par la manœuvre de division qui consisterait à « repêcher » l’un  de vos partis contre les deux autres ou deux contre un seul. Succomber à cette manœuvre, c’est se moquer de mes compagnons de cellule et moi qui subissons depuis octobre 2018, un acharnement politique sans précédent. Ce que le peuple attend de vous, c’est l’unité dans la voix pour exorciser le temple.

L’agneau n’est pas le loup. Et le loup n’est pas l’agneau.    Voilà pourquoi, l’intelligence  collective doit priver sur l’intelligence individuelle afin de permettre à notre peuple de vaincre la fatalité de la méchanceté sans cause.

Je ne désespère pas. Au contraire, j’ai la certitude de l’espérance en vos capacités à surmonter  les contradictions actuelles  afin que nous venions à bout des maux actuels.

Veuillez recevoir depuis, ma cellule carcérale de Saint Jean de  Cotonou, mes sentiments distingués.

SabiSira KOROGONE

Détenu Politique au Bénin.

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires