Salamin Magazine

Bénin / Politique : Des manœuvres pour “sécuriser” les mairies sous contrôle FCBE, possible consolation pour Charles Toko

 

Aussitôt après la proclamation des résultats du scrutin du dimanche 17 mai 2020 comptant pour l’élection des membres des conseils municipaux et communaux de la quatrième mandature, le président de la République engage les manœuvres pour la désignation des maires et leurs adjoints. 
Selon plusieurs indiscrétions, Paul Hounkpè, le nouveau leader du parti Force Cauris pour un Benin Émergent (FCBE) a, dans le cadre d’une rencontre secrète avec le chef de la majorité présidentielle, obtenu sa parole pour que nul ne perturbe son parti dans le contrôle de l’exécutif des communes où ils sont sortis majoritaires conformément aux résultats proclamés par la CENA à l’aube de ce jeudi d’Ascension. 
Ainsi les mairies de Parakou, Bantè, Bembéréké, N’dali, Banikorora , Bassila , Bopa , Copargo , Kérou, Sinendé, Nikki, Savè, Kandi et Pehunko où le parti Cauris est arrivé en tête des suffrages devraient échoir à des maires Cauris selon cet accord que Paul Hounkpè aurait conclu avec Patrice Talon, le chef de la majorité lors de la rencontre secrète. 
Quant aux proches du pouvoir qui du fait de cette surprenante ascension des FCBE, perdent pied dans ces  communes, le président de la République envisage pour certains d’entre eux, un relogement. C’est le cas du probable ex maire de Parakou, Charles Toko pour qui il serait envisagé un poste de préfet de département.

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires