Salamin Magazine

Bénin / Politique : La prolifération des partis reprend

Les réformes politiques engagées sous le régime de la Rupture ont pour ambition de réduire sensiblement le nombre de partis politiques. L’intention étant d’organiser ces formations par courant idéologique. Mais cette ambition risque bien de ne pas se réaliser. Déjà, une quinzaine de partis politiques ont déposé leurs dossiers au Ministère de l’intérieur et de la sécurité. Quatre ont déjà leurs certificats de conformité. Il s’agit du parti progressiste, du Bloc républicain, des Forces cauris pour le développement du Bénin et du Moele. Onze autres sont en instance d’avoir leurs récépissés. Dix parmi ces derniers étaient d’ailleurs à la rencontre avec le Président de la République le lundi 15 juillet 2019 au palais de la Marina. Ce sont les FCBE, l’UDBN, l’USL, Force agissante, Grande solidarité républicaine, Parti pour l’émergence et la relève, Flamme rehaussée, Gouverner autrement.

Selon l’article 16 de la loi 2018-23 portant nouvelle charte des partis politiques, « le nombre des membres fondateurs d’un parti politique ne doit pas être inférieur à quinze (15) par commune ». A l’article 27, il est dit que « les partis politiques sont tenus de participer aux élections législatives, communales et locales. Tout parti politique perd son statut juridique s’il ne présente pas de candidats à deux (02) élections législatives consécutives. La décision de retrait de l’enregistrement est prise par le ministre chargé de l’intérieur et publiée au Journal officiel de la République du Bénin ». a c��W( �1

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires