Salamin Magazine

Bénin / Promotion de la paix : Les apprenants du CEG 1 Èkpè outillés, le Club “Jeunes, Paix et Sécurité” installé


Le REPSFECO- Bénin forme les jeunes élèves sur la résolution 2250 du Conseil de sécurité des Nations-Unies.

Plus d’une cinquantaine d’élèves ont participé à la formation sur les résolutions 2250 du Conseil de sécurité des Nations-unies le 27 Mars 2019 au Collège d’Enseignement Général 1 de Èkpè (Sèmè-Podji).
Une initiative de repsfeco Bénin soutenue par l’administration dudit collège.

C’est dans une approche interactive que s’est déroulée dans l’après midi du 27 Mars denier, la séance de formation sur la résolution 2250 du Conseil de sécurité des Nations-Unies.

Cette formation conduite par Ambroise Padonou, chargé du programme “Approche genre, protection et bonne gouvernance” au sein de RePSFECO-Bénin, vise à former les jeunes élèves à la culture et la préservation de la paix.

Il s’est agi pour ces derniers de promouvoir la paix, sa gestion et sa prévention des conflits en milieu scolaire. Ladite formation vient à point nommé car la Jeunesse est au fronton quand il y a des crises et ses conflit, va t-il ajouter.

Selon les organisateurs, cette cible est choisie pour qu’elle soit actrice de paix et qu’elle-même ne participe pas au processus de conflits qui débouche sur les guerres.

Le directeur dudit CEG, très heureux de cette sensibilation, n’a pas caché toute sa satisfaction. Pour ATORO Ismaïl, les jeunes sont des défenseurs de paix et de sécurité, ils ne doivent en aucun cas participer à des conflits car ce sont eux qui sont appelés à gérer la cité demain après les études.

Il a surtout invité les participants à intégrer désormais dans leurs habitudes la défense de la paix et de la sécurité pour le plein épanouissement de tous les individus.

Après la sensibilisation faite sur la résolution 2250 du conseil de sécurité des nations unies et la présentation du Réseau Paix et sécurité des femmes de l’espace CEDEAO à tous les
participants un club de treize (13) membres à été mis sur pied dans ce collège pour la culture et la défense de la paix et de la sécurité.

La composition de ce club a respecté l’approche genre. Pour Libère Gounou, c’est une joie d’être à la tête de ce club. Il va poursuivre en prenant l’engagement de combler les attentes de ses caramades en matière de promotion de paix, et le défis est de travailler pour qu’il y ait réellement la paix entre camarades, entre élèves et membres de l’administration, et au délà même du cadre de formation.

Il a pris la résolution d’être avec son nouveau club, le relais de cette sensibilation faite pour contribuer à garantir la paix au Bénin.

Gatien ELEGBEDÉ

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux