Salamin Magazine

Bénin / Rentrée scolaire : La “première tranche”, un premier casse-tête pour les parents d’élèves

Au Bénin, l’année scolaire 2019-2020 a démarré ce lundi 16 septembre 2019. Sur tout le territoire national, les élèves reprennent le chemin des classes. Les parents eux, commencent avec les soucis.

Richmond est élève au CE1 à l’école Saint Beaudelaire à Fifadji, dans le 9eme arrondissement de Cotonou. Ce matin, dans son uniforme bleu et kaki, il déambule dans la rue. “Je n’ai pas pu démarrer la rentrée. Mes parents n’ont pas payé la scolarité”, fait savoir le jeune garçon de 9 ans environ. Hermine, sa maman, confirme : “son père m’a seulement remis le budget des fournitures scolaires. Nous espérions qu’il suive les cours pendant quelques jours avant qu’on ne paie la première tranche qui s’élève à 25.000 F”.

Comme Richmond, ils sont nombreux les enfants qui n’ont pas pu effectuer la rentrée scolaire à cause de la “première tranche”. Dans la pratique, la scolarité est payée en trois tranches au début de l’année, en décembre puis en février. “Au complexe scolaire cœur sacré de Jésus à Fifadji, ils ont réclamé la première tranche. Mais je leur ai laissé les enfants. Qu’ils les renvoient s’ils veulent. Ce ne sont pas de nouveaux inscrits”, fustige maman Ridwane, vendeuse de friperie et dont le conjoint est en poste dans le septentrion.

Contrairement au secteur privé, dans les établissements publics, la première tranche n’est pas exigée aux parents des anciens élèves avant le démarrage des cours. C’est du moins le cas au CEG Zogbo. “La scolarité est de 15.000 f
Mais il y a d’autres frais qui s’y ajoutent. Ce sont ces frais qui sont exigés à la rentrée”, informe un enseignant de ce collège.

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux