Salamin Magazine

Bénin / Société : Indignations et controverse autour des lauréats de Bénin CEO Awards

Initiée par le groupe Empire du béninois Ulrich Adjovi, la première édition des soirées Bénin CEO Awards pour la distinction de managers et entrepreneurs établis au Bénin et reconnus remarquables, a donné son verdict ce samedi 11 janvier 2020 au cours d’une soirée qu’a abrité le tout flambant neuf cadre du Novotel Hôtel de Cotonou. Seulement, les réactions d’acteurs qui s’enregistrent depuis la proclamation des résultats de cette première édition du Bénin CEO Awards et dont la rédaction des publications Salamins a eu échos décrivent plutôt des reconnaissances aux contours flous.    

De la définition de critères que certains estiment taillés sur mesure à la distinction d’entreprises dont certaines n’ont plus fait aucune réalisation connue du public depuis plusieurs années déjà, les décryptages de ces acteurs avertis n’ont laissé aucune zone d’ombre de cette décoration. Car selon des observateurs, pour la plupart, « nous devons veiller à décourager en 2020, la promotion des contre valeurs, afin de montrer à la jeune génération les bons exemples de réussite ». En effet, sur la dizaine de chefs et autres responsables d’entreprises distingués au cours de la soirée de gala de ce samedi 11 janvier 2020, que deux membres du gouvernement et des députés ont bénie par leurs présence et discours, il y a au moins une entreprise, celle d’ailleurs distinguée comme la meilleure dans le domaine de l’audiovisuel et du cinéma, qui depuis plusieurs années n’exerce plus aucune activité. On se demande d’ailleurs comment et à quel public le questionnaire relatif à son évaluation a pu être administré pour ne pas révéler qu’elle n’a plus produit de nouveaux films depuis plusieurs années et ne mène plus aucune autre activité susceptible d’impacter la vie sociale qu Bénin comme le veulent pourtant certains critères définis par les organisateurs.

Laha Productions a-t-il encore mis sur le marché ou appuyé des réalisations durant ces 12 derniers mois ? Le cas de MTN Bénin dont les consommateurs ne cessent de se plaindre de la qualité et des coûts des services et contre qui, récemment le gouvernement a dû mener un ferme et dur combat dans une affaire de reversement de taxes ou de redevances, a pu faire preuve de quel modèle de management et induit quels impacts ?La liste des récipiendaires jugés non méritants par des acteurs autant du domaine du management d’entreprises que de l’évaluation d’impact d’activités économiques n’est pas exhaustive. L’autre cas étonnant, c’est la distinction de “Les Bagnoles Motors”.  


Il importe que les organisateurs interviennent pour expliquer clairement les paradoxes relevés dans cette organisation. Ou alors, ce serait juste un business ?

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux