Salamin Magazine

Bénin / Société : Le pèlerinage marial annulé, des soucis pour les hôtels

 Le pèlerinage annuel à la grotte mariale Notre dame d’Arigbo de Dassa-Zoumè est, non seulement un rite religieux, mais aussi une opportunité d’affaires pour plusieurs acteurs économiques. Des petits commerçants aux hôtels, chacun profite de ces milliers de pèlerins provenant de plusieurs pays pour faire de bons chiffres d’affaires. Parlant des hôtels, c’est le moment par excellence où ils sont débordés, tant ils sont sollicités sur les trois jours du pèlerinage.

Mais problème ! Cette année, le pèlerinage n’aura pas lieu. Pour une première fois depuis sept décennies, la grotte mariale restera vide dans la période du 15 août, fête de l’Assomption. Ainsi en a décidé la Conférence épiscopale catholique lors de sa dernière assise. Cette mesure est prise pour éviter la propagation de la pandémie du coronavirus, même si elle fait beaucoup de malheureux.

Principaux bénéficiaires au plan financier des pèlerinages, les installations hôtelières de la ville de Dassa-Zoumè vont devoir chômer pour cette période. Eux qui, du fait de la même pandémie, avait dû galérer trois mois durant, particulièrement dans la période du cordon sanitaire, ne pourront bénéficier de la manne du pèlerinage. Une bien triste nouvelle pour les promoteurs et employés de ces hôtels, motels et auberges qui n’ont d’autre choix que de subir.

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires