Salamin Magazine

Bénin / Transport terrestre: L’approche innovante de Hervé Hêhomey pour renforcer la collaboration avec les communes

Le gouvernement béninois a initié plusieurs réformes afin d’améliorer les transports routiers. Il est donc important pour l’agence nationale des transports terrestres (ANaTT) de faire asseoir la politique gouvernementale dans les communes afin qu’elle soit bien comprise pour une adhésion de tous les acteurs sociaux. C’est pour cela que l’agence a initié une série de formations de ses points focaux dans les communes. Les points focaux, ce sont les représentants des communes qui servent de pont entre les municipalités et l’ANaTT. Preuve de la volonté de cette institution dirigée par Thomas Agbéva, sous la tutelle du Ministre Hervé Hôhomey qui est initiateur de cette approche méthodique pour mieux impacter.

La première formation des points focaux de l’ANaTT dans les mairies des départements du Mono et du Coffo a ainsi été lancée à l’hôtel Link de Lokassa. Les maires, les adjoints aux maires, ou des conseillers communaux désignés par la mairie pour veiller au sein de la commune à la mise en application de la politique l’ANaTT sont donc regroupés pour mieux comprendre les actions du gouvernement dans le domaine routier et comprendre la partition de leurs communes pour de meilleurs résultats.

Au niveau des différentes communes, les missions de l’ANaTT sont le transport urbain, le transport rural, et le transport interurbain. L’Agence aussi pour mission, d’assister les communes ou les collectivités locales dans la conception, l’organisation et la gestion du transport urbain, interurbain, et rural. Et pour y parvenir, il faut qu’elle ait des répondants au niveau des différentes collectivités locales. 

L’ANaTT a également pour mission, de mettre en œuvre, en collaboration avec les différentes communes, la politique nationale de l’Etat béninois en matière de mobilité humaine. Et elle a besoin des mairies pour collecter des données statistiques sur les frètes routiers (les carrières)

Avec ces trois grandes missions, l’ANaTT ne peut réussir sans que les communes ne soient associées. Et la démarche laisse entrevoir une réussite.

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires