Salamin Magazine

Bohicon : Avec l’ABMS, les élèves disent NON aux substances psychotropes

« Cela fait 10 jours que j’ai décidé d’arrêter de fumer la cigarette », clame un jeune élève en classe de 5ème âgé de 12 ans environs. « A ma connaissance, fumer une fois en passant n’a pas d’effets sur la santé. Ce sont ceux qui fument fréquemment qui sont exposés aux maladies », déclare un autre élève. « Consommer de la chicha ou fumer me permet d’être inspiré pour étudier et réussir », laisse entendre un autre. Ces déclarations de certains élèves du CEG 1 de Bohicon font comprendre l’ampleur du phénomène du tabagisme dans les établissements en particulier et dans la couche juvénile en général.

De nombreux jeunes, souvent par naïveté, suivisme ou manque d’informations sont embarqués dans l’aventure des drogues et autres substances psychotropes. Selon le Programme National de Lutte contre les Maladies Non Transmissibles, de 17 à 18 ans, un garçon sur cinq consomme régulièrement de l’alcool et une fille sur 10 essaye la cigarette.

C’est pour contribuer à résorber cette réalité qui sévit dans les lycées et collèges que l’Association Béninoise pour le Marketing Social et la Communication pour la Santé ainitié une activité de communication et de mobilisation sociale contre l’abus de l’alcool et la consommation des produits psychotropes. Il s’agit pour le Programme Amour&Vie de l’ABMS en collaboration avec les Jeunes Ambassadeurs pour la Santé de Reproduction et la Planification Familiale (JA/SR/PF) et Elan Media de promouvoir la prévention des troubles liés à la consommation de ces produits, surtout au niveau de la couche des adolescents et jeunes.

Au cours de la descente de l’équipe conduite par Jean-Eudes Dakin et Noël Adanlao ce 11 mai 2021 au Collège d’enseignement général 1 de Bohicon, un des établissements abritant un Centre Jeunes Amour&Vie, les interventions des apprenants ont prouvé toute la pertinence de l’initiative. Si beaucoup parmi eux comprennent bien les conséquences de la consommation des substances psychotropes, d’autres justifient pourquoi ils les prennent.

C’est alors à l’équipe de l’ABMS et ses partenaires, d’expliquer aux apprenants, par petits et parfois par grands groupes, la nécessité de se prévenir contre les conséquences liées à la consommation de ces produits. Ils ont également insisté sur la nécessité de célébrer, pour ceux qui le veulent, le 11 mai, anniversaire de décès de Bob Marley sans faire le pas du tabac. La phase terrain de cette campagne de sensibilisation se poursuit jusqu’au 13 mai prochain dans les communes de Bohicon et d’Abomey.

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires