Salamin Magazine

Burkina-Faso / Agriculture : Une ONG augmente la productivité en zone aride

Grâce aux actions d’une organisation non gouvernementale, la production agricole dans la zone nord du Burkina-Faso connaît une forte augmentation. Pourtant cette région du pays est très peu favorable aux activités agricoles car étant aride. C’est l’ONG World agroforesty centre (ICRAF) qui à travers son Programme de développement des terres arides (DryDev) s’emploie à rendre réelle cette ambition. A Kongoussi et à Tikaré, localités de cette région du nord, plusieurs réalisations portent les griffes du programme qui ne laisse pas en marge le secteur agroalimentaire. En témoigne la création d’une zone de production de miel, un périmètre maraîcher, la production de volaille, etc constatée e décembre 2018 par l’équipe du média www.africawassa.com.

Au Burkina Faso, le programme intervient dans 48 villages de 6 sous-bassins versants (Kimbara, Kyon, Zogoré, Arbolé, Bassi, Kongoussi/Tikaré)  identifiés dans 6 provinces que sont le Bam, le Passoré, le Sanguié, le Sourou, le Yatenga et le Zandoma. Dans le sous bassin versant Kongoussi-Tikaré qui relève de la province du Bam, le programme est présent dans 17 villages. Les réalisations aussi multiples que multiformes sont fonction des besoins et des urgences de chaque localité. Si dans certains patelins le DryDev a œuvré à la construction de retenues d’eau ou à la réhabilitation du couvert végétal, dans d’autres,  il s’est investi à l’aménagement de fermes avicoles, d’espaces  de production maraîchère et apicole, avec à la clé des formations dispensées à des dizaines, voire des centaines d’hommes et de femmes.

A Sakou, village situé à la périphérie nord de la commune de Tikaré, les populations doivent au DryDev l’aménagement d’une zone de production de miel. Dans ce champ, une trentaine de ruches inspirées d’un modèle  kenyan ont été implantées. Elles sont entretenues par des apiculteurs formés à cet effet. Avec 26 ruches colonisées,

Dans le périmètre maraîcher de Loaga, la production annuelle est d’environ 900 kg, faisant une recette d’environ 3 500 000 francs CFA pour la vente du miel liquide et 400 000 pour celle de la cire.  Une production qui profite ainsi à 150 ménages, dont la scolarisation de 300 enfants, a indiqué un membre du comité de gestion à l’équipe de www.africawassa.com. A Loaga, dans la commune de Kongoussi, le programme en partenariat avec les autorités et les structures locales, a permis l’aménagement d’un périmètre maraîcher de 200 hectares.  Cet espace fait le bonheur de plus d’une centaine de femmes qui y travaillent en groupement. Des tomates, des oignons y sont produits. Par saison, les recettes de la production se chiffrent à plus de 7 millions de francs CFA.

à Kilou et à Zanon,  deux villages de ce sous bassin versant Kongoussi/Tikaré,  l’appui du Drydev a constitué en un accompagnement de  paysans à la production de la volaille. Là aussi, les producteurs sont regroupés en coopérative. Ils sont une vingtaine et ont formé à cet effet. Par le programme, ils ont été dotés de rouleaux de grillage pour la construction de 18 poulaillers.

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires