Salamin Magazine

Côte d’Ivoire/ Musique : DJ Arafat est parti !

Il s’appelait Ange Didier Huon. Il avait 33 ans. Son nom d’artiste, c’est DJ Arafat. Plus encore, le patron de la Yorogang, le Daishikan, le patron de la Chine populaire, etc. Ses pseudonymes sont aussi immenses que ses talents. Mais tout cela est du passé. DJ a définitivement déposé le micro et tourné dos à la scène ce 12 août 2019. Il n’a pas pu survivre à l’accident qu’il a eu la veille.

Il a été admis à l’hôpital ce dimanche 11 août 2019, suite à un grave accident de circulation à Angré, non loin de l’ambassade de la Chine en Côte d’Ivoire.

Selon un témoin de la scène qui a fait un direct sur sa page Facebook, la star ivoirienne qui se surnomme encore le Daishikan, maître de la “Chine” (ses fans), conduisait l’une de ses grosses motos quand il se retrouva nez à nez avec un véhicule qui se venait dans le sens contraire. Le choc était inévitable. Le grand bruit donnait déjà à l’entourage une idée de la gravité de l’accident. La moto était irrécupérable. DJ Arafat lui, étendu au sol. Il aura fallu plus de 30 min pour que le SAMU vienne sur les lieux.

C’est la grande consternation dans le rang des artistes ivoiriens et des fanatiques. Tous s’en remettaient à Dieu pour la guérison de celui qui a révolutionné le Coupé décalé. Serge Beynaud et autres, malgré leurs divergences, ont exprimé leur désir et prier pour que leur collègue retourne au plus tôt sur le podium. Mais tout cela est vain. Arafat est parti. Comme Souk Saga, le créateur du Coupé décalé.

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux