Salamin Magazine

Edito: Talon, choisir entre le réel et le “pré-fabriqué”

Pour la première fois véritable depuis son accession à la tête de la magistrature suprême, le Président de la République du Bénin, Patrice Talon entame ce jeudi 12 novembre 2020 une tournée nationale dans les communes. Selon la planification qui serait faite, cette activité durera un mois et conduira le chef de l’Etat et sa délégation dans la plupart des 77 communes, 54 très exactement. 

Selon des contenus diffusés par les services officiels de relations avec les médias, de la présidence de la République, « après avoir consacré l’essentiel du temps à la mise en œuvre du Programme d’Action du Gouvernement, le Chef de l’Etat prend son bâton de pèlerin pour aller au contact des populations. Ce sera l’occasion de recueillir leurs appréciations et observations sur ce qui a été réalisé dans leurs localités depuis 2016, leurs attentes aussi. ». 

Mais que pourrait voir et entendre le président de la République au cours de cette descente dans les communes? Et que leur apportera – t – il comme message? Beaucoup de béninois se posent certainement la seconde question sans être pour autant dupes de ce que quelques chiffres et réalisations balancés ces derniers jours constitueront la trame du message du chef de l’Etat parce que ces éléments étaient lancés comme des teasers. 

Mais très peu d’entre les béninois  se poseront la question sur ce qu’il ira voir et entendre. Parce que les réalités du quotidien des béninois ne peut leurs échapper à eux mêmes. 

De Cotonou à Tanguieta en passant par Savè, Djougou, Parakou et Tchaourou entre autres, le président de la République verra et s’honorera des chantiers routiers achevés ou encore en cours, on lui indiquera peut être au loin les forages d’eau ou points d’adduction d’eau villageoise réalisés sous l’impulsion de sa gouvernance et on le laissera écouter les félicitations, encouragements et subséquemment les appels à un second mandat que crieront les populations qui s’entasseront sur son parcours malgré les précautions contre la Covid -19 annoncés dans les communiqués officiels relatifs à la tournée. 

Sur son parcours, sauf s’il se laisse aller aux manœuvres connues des cadres béninois de ne se laisser guider que vers les œuvres d’éclat et les « Talon Hoyé … » des foules mobilisés et coachées à l’avance, Patrice Talon verra et entendra parler aussi du coût devenu élevé de la mesure de gari, des déficits criards d’enseignants tant dans les classes des écoles primaires que du secondaire, de l’état de délabrement et de manque de matériels des hôpitaux et centres de santé, de la hantise des populations face à la saison sèche qui s’avance à grands pas avec ses implications de difficultés d’accès à l’eau potable, de la mévente dans les marchés, d’insécurité et de la recrudescence des cas de suicide, de l’abandon des jeunes à la consommation d’alcool frelatée, des besoins des femmes agents économiques en financements appropriés à leurs activités génératrices de revenus, des Béninois divisés, … Tant la liste est longue que chaque lecteur peut ici la compléter selon ses propres expériences et réalités vécues. 

La Rédaction

Site ouest-africain d'informations, d'investigations et de publicités

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles populaires