Salamin Magazine

Togo: Un appel au boycott des mèches Amina lancé sur internet

Les internautes togolais ont lancé les hashtag #boycottmecheamina3000tg et #boycottmecheamina sur internet notamment sur Twitter pour protester contre le licenciement de plus d’un millier de travailleurs des usines de fabrication des mèches Amina implantées dans la zone portuaire de Lomé. 

Tout est parti d’un arrêt collectif de travail observé par les travailleurs pour obliger leur employeur à prendre en compte des revendications qu’ils avaient portées à sa connaissance et auxquelles il ne donnait pas de suite. 

Pour toute réaction à la grève observée, l’employeur a engagé une procédure de licenciement de tous les travailleurs grévistes. 

Alors les internautes se déchaînent contre la société chinoise qui est à la base de ces licenciements. Pour @La_dulciné, un compte actif sur Twitter, https://twitter.com/yayradoulce/status/1446479698733768707?s=21 “Le droit de grève est reconnu au Togo, et nul ne peut être licencié pour avoir fait recours à ce droit qui est d’ailleurs constitutionnel. La zone franche dont on a tant vanté les mérites doit avoir un visage humain respectant le droit des employés”. 

Alors, #boycottmecheamina écrivent ils tous, même si pour certains, cet appel au boycott doit viser au delà du Togo car “le marché d’écoulement des mèches Amina est surtout à l’extérieur du Togo. 

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux